You can’t sit with us: Les mean girls au bureau
CONTRIBUTION
Fadila Berrada
6 juin 2016
PARTAGER

Une de mes bonnes amies s’est fiancée récemment et nous avons décidé de nous réunir au restaurant entre copines, histoire de célébrer la bonne nouvelle. Au menu: tous les détails sur la demande en mariage, la robe, la date, etc. Puis, à mesure que la soirée avançait, nous en sommes venues à parler de collègues de travail et de l’environnement dans lequel nous travaillons.

Personnellement, je n’ai jamais travaillé avec des gens de mon âge. En reprenant les rênes de l’entreprise familiale il y a quelques années, ma soeur et moi étions les seules filles dans la mi-vingtaine parmi la vingtaine d’employés. Je n’ai donc jamais eu à travailler à temps plein avec des jeunes femmes de mon âge et je demande parfois à mes amies de me raconter leur expérience. Des « Tu es tellement chanceuse de ne travailler qu’avec des gars, c’est tellement plus facile! » ou des « Tu ne sais pas ce que c’est de travailler avec des filles qui veulent  te voir échouer, qui feraient tout pour que tu paraisses mal devant ta boss, ou même te faire renvoyer.», j’en ai entendu souvent. Très souvent.

Travailler dans un milieu masculin où tous les hommes ou le double de ton âge et de ton expérience, ce n’est peut-être pas la même chose, mais ce n’est certainement pas facile. C’est un tout autre challenge, mais ça, je vous en reparlerai dans un autre article.

Il ne faut évidemment pas généraliser, mais dans ces situations où certaines filles cherchent à tout prix à intimider, à humilier et à saboter leurs collègues dans le but de mieux paraître devant leur boss, la gloire n’est que courte durée. Je crois fermement que tout ce que nous faisons de bien ou de mal nous revient, alors à nous de choisir la façon dont nous agissons.

Cela me frustre toujours de voir le bullying commencer dans la cour d’école et continuer dans la cour des grands. Qu’est-ce qu’on gagne à rabaisser les autres? Peut-on vraiment avoir une conscience immunisée contre la gentillesse, l’entraide et le support?

C’est bien d’aimer la compétition, d’avoir de l’ambition et de vouloir bien performer, j’encourage ça à 1000%. Mais de vouloir briller plus fort au détriment du succès des autres, pour moi, c’est de la triche.

Agenda C, c’est un projet que Dounia et moi avons lancé justement pour cela. Pour rassembler et connecter les filles ambitieuses qui partagent ces valeurs d’entraide et de partage et qui se disent oui, you CAN sit with us.

 

 



Par Fadila Berrada

Illustration du profil