Comment je suis restée motivée sans emploi
CONTRIBUTION
Julie Calabro
1 mars 2016
PARTAGER

Je me suis retrouvée à deux reprises sans emploi; une fois non volontairement et l’autre oui, mais dans les deux cas, j’ai vraiment eu l’impression de frapper un mur.

Anecdote #1

Décembre 2012: j’apprenais que l’entreprise pour laquelle je travaillais avait été vendue et que les employés ne faisaient pas partie de la transaction. Alors que mon entourage cherchait des cadeaux de Noël, moi j’essayais de me trouver un emploi #JoyeuxNoël. Ma mère a été ma plus grande source de motivation pendant cette période et si tu as la chance de l’avoir encore à tes côtés, prends le temps d’écouter ses conseils parce qu’ils valent de l’or. Ma bonne amie a aussi été très motivante. Je me souviens qu’elle m’envoyait pratiquement tous les jours des offres d’emploi et essayait de me « plugger » avec ses contacts. Parfois, la motivation est juste à côté, mais quand on touche le fond, elle est souvent moins évidente à trouver. Chose certaine, dans ces périodes plus difficiles, s’entourer des bonnes personnes et écouter les conseils de nos proches en qui nous avons confiance est vraiment ce qu’il nous faut.

Mon histoire dans ce cas-ci se termine plutôt bien, puisqu’en janvier 2013 je devenais gestionnaire des ventes!

Anecdote #2

Avril 2014: je revenais de ce qui fut la plus belle expérience de ma vie, un séjour de six mois en Californie. J’avais tout quitté, un peu inconsciemment, en septembre 2013 pour aller étudier, acquérir de nouvelles connaissances, apprendre à me connaître, revoir mon plan de carrière et bien évidemment, voir de nouveaux paysages! À mon retour, lorsque j’ai fait face à la réalité, j’ai vite compris que le rêve et les palmiers, c’était terminé.

Dans le but de rester motivée, j’ai établi un plan; celui de faire de ma recherche un emploi à temps plein! Je me levais tôt, me douchais et m’habillais comme si j’allais travailler. J’avais établi une routine de manger à des heures « normales » et de ne pas céder à la tentation de ne rien faire en espérant qu’une offre d’emploi tombe du ciel! Puis, un mois, deux mois, trois mois sont passés…et rien. Aucun emploi. J’ai tenté de rester positive et essayé de ne pas me décourager. J’ai continué ma recherche, parfois frustrée, mais j’avais comme défi de trouver! Cependant, les journées se faisaient parfois longues…

J’ai alors décidé de profiter de l’occasion pour réaliser un rêve que j’avais depuis bien longtemps : ÊTRE MON PROPRE BOSS! J’ai alors lancé ma boutique de vêtements en ligne. Sans aucun bagage ni connaissance sur l’entrepreneuriat, les achats, les sites web et tout le tralala, mais armée de la plus grande motivation du monde, je suis devenue mon propre patron et j’ai réalisé un rêve!

Boutique810 est née le 14 juillet 2015 et deux jours plus tard, j’apprenais que j’avais obtenu l’emploi pour lequel j’avais postulé. Je devenais aussi coordonnatrice aux événements.

Parce que dans la vie, lorsqu’une porte se ferme, une autre s’ouvre…

 



Par Julie Calabro

Illustration du profil
Après 10 ans dans le domaine des ventes, elle quitte tout en 2014 pour aller étudier en Marketing à l'Université de la Californie. À son retour, elle devient coordonnatrice aux événements et fière fondatrice de la boutique en ligne BOUTIQUE#810. Elle est comme un livre ouvert sur les réseaux sociaux et on aime suivre ses aventures et folies ! Elle adore entendre des histoires qui traitent d’entrepreneuriat et encore plus lorsque ce sont des femmes au pouvoir.