Comment se mettre en #workmode en début de semaine
CONTRIBUTION
Frédérique Lissoir
28 août 2016
PARTAGER

Alors ça, on peut vraiment dire que c’est un problème pour tout le monde ! Le lundi matin est un jour détesté par la plupart des gens, car il symbolise une « autre » longue semaine. On note ici un certain fatalisme, un sens de répétition infinie à la Sartre. Alors si on déjouait notre cerveau afin d’aimer la venue du lundi ou du moins la rendre moins pénible ?

Il est certain que vous devrez retourner au travail, ça c’est inévitable. Toutefois, si votre emploi vous le permet, vous pourriez peut-être changer un peu la recette. Si vous avez l’habitude de commencer par quelque chose, essayez de faire ce que vous faites généralement une autre journée de la semaine afin de déjouer votre esprit. Ce n’est pas possible dans votre contexte ? Alors faites comme moi et arrivez plus tôt. Oui, oui! Personnellement, ce qui me dégoûte, c’est l’immensité de la « to do » liste laissée le vendredi qui m’attend sournoisement sur mon bureau et aussi les nombreux courriels. Entre 9h et 17h, les gens s’attendent à pouvoir vous rejoindre. Pourquoi ne pas arriver à 7h30 ou 8h pour canaliser votre énergie et faire les tâches que vous savez que vous n’arriverez jamais à faire pendant les heures de bureau. Pour ma part, je sais que lorsque je suis fraîche et dispose en début de matinée, j’écris mieux. C’est alors que je peux rédiger certaines choses. Je vois déjà votre réponse : « Ouais, mais je ne suis pas payée pour ça! ». Je vous réponds, en effet, mais vous êtes évaluée sur votre performance et de là découle votre salaire. Donc, si vous êtes organisée et que vous arrivez à travailler davantage, vous serez récompensée ! De plus, vous serez beaucoup moins stressée si vous avez déjà accompli plein de choses sur votre liste avant l’arrivée des autres ! Qui sait, vous pourrez peut-être partir plus tôt !

Une autre façon de truquer votre cerveau, c’est de briser la routine. C’est le métro-boulot-dodo qui finit par rendre les gens dingues. Si vous avez l’occasion de travailler à votre compte, mais que vous êtes du genre à rester en pyjamas pour cause de déni le lundi, je vous invite à aller explorer les cafés indépendants de votre région tous les lundis matins. En effet, un changement de paysage vous fera le plus grand bien ; question de stimuler le petit hamster dans votre cerveau.

Une autre façon d’accomplir quelque chose de similaire est de donner une vision ou une mission à votre semaine. Par exemple, la semaine qui servira à parler à 3 de vos amis que vous sentez que vous négligez ou encore la semaine où vous apporterez votre lunch tous les jours. Si votre semaine a une mission ou un sens, ce sera plus facile de s’y remettre comme on dit.

Bref, à vous de trouver ce qui vous stimule, mais du changement, ça ne peut qu’avoir un effet positif !

 

Photo: Hashtag workmode

 



Par Frédérique Lissoir

Illustration du profil
Frédérique est avocate et consultante d’affaires au sein de son cabinet, Propulsio Conseillers d’affaires 360° S.E.N.C.R.L.. Ses associées et elle sont très présentes au sein de la communauté start-up montréalaise. Polyglotte et globe-trotter, Frédérique est passionnée par la créativité de ses clients et ne cesse de s’émerveiller devant le talent de sa géneration. Dans ses temps libres, elle aime faire de l’équitation, cuisiner et lire une dizaine de journaux par jour.