Motivation: Comment commencer à s’entraîner ?
CONTRIBUTION
Mélanie Crepeau
26 février 2017
PARTAGER

Bon. LA question qu’on se pose toutes avant d’adopter de nouvelles habitudes de vie, parce qu’on va se le dire, le plus dur est de commencer.  On doit éliminer d’autres habitudes, repenser à notre horaire, revoir ses PRIORITÉS et se fixer de nouveaux OBJECTIFS (réalistes). Peu importe le type d’entraînement, on doit lui accorder une place importante dans notre horaire et je pense que c’est souvent la partie la plus difficile, étant donné nos vies de plus en plus occupées. Une fois que les habitudes sont ancrées, ça ne prend que de la persévérance, de la ténacité et un peu de votre temps (oui oui, juste un peu!).

Premièrement, tout doit partir de SOI. Combien de fois ai-je vu des nouvelles résolutions prendre fin trop vite? Malheureusement trop souvent, et la plupart du temps parce que l’idée vient d’une certaine PRESSION, puisque s’entraîner est quasiment rendu une mode. (Svp, ne le faites pas pour suivre la tendance, mais bien pour VOUS et parce que VOUS le voulez!)

D’ailleurs, que diriez-vous d’avoir une meilleure estime de soi? De vous sentir bien dans votre peau? De dégager de la confiance quand vous sortez? De vous sentir accomplie en tant que femme professionnelle? De vous sentir plus en forme? D’être en meilleure santé? (et je pourrais continuer longtemps comme ça).

En fait, c’est tout ce que l’entraînement m’a apporté (drôle à dire, mais vrai!). J’ai déjà commencé à m’entraîner, et je suis convaincue qu’ il ne faut que COMMENCER pour en voir les effets bénéfiques.

Évidemment, il est utile de s’abonner au gym ou de se faire un petit gym maison. Une fois que la première étape est faite, suffit de s’armer d’un petit plan d’entraînement, pour être sûr que ce soit efficace (et surtout qu’on n’ait pas l’air perdu au gym, rien de plus GÊNANT). Ensuite, on devrait (idéalement) se peser, prendre son taux de gras et prendre ses mesures. On s’entend, cette partie n’est pas nécessairement la plus l’fun, mais ça vaut réellement la peine parce que c’est ce qui fait prendre CONSCIENCE de nos résultats, aussi petits soient-ils (je parle d’expérience, puisque j’ai peu de photo de mon «avant», donc c’est plus dur de voir l’ampleur des résultats). Puis, on doit planifier son alimentation en remplaçant tranquillement ses «moins bons» choix alimentaires. Ces choix-là aideront beaucoup à la progression, puisque l’alimentation joue un rôle clé dans la sensation de bien-être, en plus de donner l’énergie nécessaire pour forcer au gym.

Il est aussi primordial de s’entourer de POSITIVISME. Si ce n’est pas encore fait, c’est le temps de vous débarrasser de la négativité dans votre vie. Plus on est positive, plus la vie sera positive (essayez pour voir!). Donc, au lieu de se dire qu’on doit aller «s’enfermer dans un gym», pourquoi pas se dire que nous allons BÂTIR une meilleure version de nous-mêmes!

Enfin, la clé dans tout ça n’est que de RESPECTER ses nouvelles habitudes de vie et d’être constante (ne pas lire ici restrictive). Le sentiment d’accomplissement qu’on ressent quand on a réalisé tous nos objectifs qu’on s’était données au début de la semaine est tellement fort, que c’est facile de continuer! Au fond, une fois que la volonté y est, c’est même facile de commencer. Le secret, c’est de se faire un PLAN. Un plan structuré, à notre goût, pas trop strict et surtout le FUN!

 

 

photo:


Par Mélanie Crepeau

Illustration du profil
Me décrire en quelques mots ? 22 ans, jeune femme allumée, pro active dans la vie de tous les jours, travaillante, optimiste, déterminée, motivée, pleine de projets et accro du gym, de la santé et de la nutrition. Ayant un parcours scolaire asssez hasardeux, j’ai dans l’idée de prouver que tous les chemins sont bons, même ceux qui sortent de l’ordinaire! Je souhaite donc vous partager ma passion pour la vie à travers mes mots, grâce à ma flamme pour l’écriture.