Contrer son stress grâce à l’alimentation
CONTRIBUTION
Cynthia Marcotte
17 mars 2016
PARTAGER

On court par-ci et par-là sans jamais prendre un moment pour reprendre notre souffle. Les échéances et dates limites se multiplient et on a rapidement l’impression que le stress, qui augmente peu à peu au creux de notre ventre, risque de nous submerger.

Vous vous reconnaissez dans cette situation ? Eh bien, l’article qui suit saura vous plaire !

Qu’est-ce que le stress?

Il existe, dans la vie, deux types de stress.

Le premier fige nos pieds dans le béton, nous tracasse sans cesse et nous épuise petit à petit, surtout lorsqu’il est vécu de façon chronique. Le second nous pousse à donner le meilleur de nous-mêmes. Il nous permet de surmonter les défis avec brio et est une grande source de motivation.

Que ce soit un stress positif ou négatif, il est primordial d’apprendre à gérer nos émotions afin de pouvoir en tirer profit. Canaliser son stress grâce à l’alimentation peut ainsi être une solution envisageable et bénéfique.

Même si les aliments n’auront pas un effet miraculeux, plusieurs options s’offrent à nous afin de faire baisser la pression et nous permettre de respirer plus aisément.

1. Les petits plats réconfortants. 

Votre maman avait l’habitude de vous préparer une bonne soupe chaude ou un pâté chinois moelleux lorsque vous étiez petit et que votre moral était au plus bas ? Sortez vos recettes traditionnelles, laissez la pièce s’imprégner des arômes de votre plat favoris puis relaxez, tout simplement.

Si possible, cuisinez des poissons gras tels que le saumon, la truite ou la sardine de façon réconfortante. Riche en oméga-3,le poisson aurait des bénéfices au niveau des symptômes de l’anxiété et de la dépression, et pourrait vous donner un bon coup de pouce [1, 2].

2. Les boissons chaudes. 

Qui peut dire qu’un thé épicé, une tasse d’eau chaude citronnée, une tisane parfumée ou même un chocolat chaud ne lui procure pas un sentiment d’apaisement? C’est reconnu, les boissons chaudes ont la capacité de nous relaxer. Elles font souvent partie d’un rituel ou l’on prend du temps pour soi et pour mettre un frein dans nos activités quotidiennes.

Si vous optez pour une boisson caféinée, assurez-vous de la consommer tôt dans la journée et de ne pas additionner les tasses. Afin d’optimiser les bienfaits cardiovasculaires de ce stimulant tout en évitant les effets néfastes sur le sommeil et sur l’humeur, veillez à ne pas dépasser les 3 à 5 tasses quotidiennes recommandées [3].

Y a-t-il une explication scientifique à ce phénomène ? Lorsqu’on parle de thé, certaines études rapportent que cet effet provient de la présence de L-théanine, un composé présent dans les feuilles de thé et libéré dans la boisson infusée. Lorsque cette molécule est absorbée dans notre corps, celle-ci mène à la libération de substances (ex. : GABA et dopamine) entrainant l’activation des zones de plaisir de notre cerveau. De plus, l’hormone de stress nommée cortisol serait réduite dans la circulation des gens consommant la molécule. Ceci provoque, au final, ce sentiment agréable de repos et la relaxation [4].

3. La routine 

Beaucoup d’entre nous fonctionnent mieux s’ils respectent une routine. Avoir un emploi du temps bien délimité peut sécuriser certaines personnes et leur permettre de ne pas se sentir stressés. Pour cette raison, établir un certain rituel dans notre journée peut être favorable. Je vous suggère donc ici quelques idées liées à l’alimentation :

Le déjeuner mollo. Prenez votre temps pour vous concocter un bon smoothie bowl avec plusieurs garnitures rassasiantes (ex : noix, graines de chia, fruits séchés, granolas, etc.) et déjeuner au lit, en pyjama, sans ouvrir ni votre ordinateur, ni votre cellulaire.

L’après-midi au spa. Vous rêvez d’une journée au spa, mais vous ne pouvez pas vous permettre l’expérience réelle ? Transformez votre salle de bain en zone détente et immergez-vous dans un bon bain chaud… avec quelques morceaux de chocolat fin à savourer! Plusieurs études noteraient des bénéfices lors de l’adoption d’une alimentation consciente nommée Mindfull eating [5, 6]. Profitez donc de ce moment pour apprécier entièrement et sans distraction, l’expérience sensorielle que cet aliment pourra vous procurer.

La soirée détente. Pour le temps d’une soirée, mettez de côté toutes vos tâches et concentrez-vous uniquement sur votre petite personne. Envie d’un film ou d’un bon livre ? Laissez-vous aller et accompagnez l’activité choisie d’une tasse de lait d’amande chaud et aromatisé à la cannelle et aux épices. Détente garantie !

4. L’organisation. 

Être organisé nous permet de faire plus de choses en moins de temps. Autrement dit, en ayant un horaire, on peut optimiser notre temps afin de se permettre davantage de moments de repos. Ce principe est aussi sans contre dit profitable lorsqu’on parle d’alimentation. C’est donc en ayant planifié à l’avance quelques repas et collations (qui pourront nous sauver la peau et nous éviter le fast food lors des journées plus chargées) qu’on pourra réduire notre stress au fil du temps.

Si nécessaire, faites-vous une liste et veillez à découper vos différentes tâches en plus petits segments qui paraîtront plus facilement réalisables !

J’aimerais terminer en vous rappelant que personne n’est parfait. À un moment ou à un autre, il y aura des moments de stress que l’on ne peut éviter. Il est donc primordial de comprendre qu’un mode de vie sain et qu’une bonne alimentation ne nécessite pas la perfection. Permettez-vous certains repas et des collations peu nutritives, mais satisfaisantes à l’occasion et votre niveau de stress ne pourra que s’abaisser !

———-

1. Sanchez-Villegas, A., et al., Long chain omega-3 fatty acids intake, fish consumption and mental disorders in the SUN cohort study. Eur J Nutr, 2007. 46(6): p. 337-46.

2. Jacka, F.N., et al., Dietary intake of fish and PUFA, and clinical depressive and anxiety disorders in women. Br J Nutr, 2013. 109(11): p. 2059-66.

3. Moderate coffee drinking may be linked to reduced risk of death. Heart News 2015  [cited 2016 26 february]; Available from: http://newsroom.heart.org/news/moderate-coffee-drinking-may-be-linked-to-reduced-risk-of-death.

4. White, D.J., et al., Anti-Stress, Behavioural and Magnetoencephalography Effects of an l-Theanine-Based Nutrient Drink: A Randomised, Double-Blind, Placebo-Controlled, Crossover Trial. Nutrients, 2016. 8(1).

5. Daubenmier, J., et al., Mindfulness Intervention for Stress Eating to Reduce Cortisol and Abdominal Fat among Overweight and Obese Women: An Exploratory Randomized Controlled Study. J Obes, 2011. 2011: p. 651936.

6. O’Leary, K., S. O’Neill, and S. Dockray, A systematic review of the effects of mindfulness interventions on cortisol. J Health Psychol, 2015.

 

photo: Pinterest

 



Par Cynthia Marcotte

Illustration du profil
Toujours à la conquête de nouvelles connaissances, Cynthia adore rendre la science accessible au quotidien. Avec bientôt une maîtrise en poche, de l’expérience dans le milieu clinique ainsi qu’en nutrition publique en tant que pigiste pour Julie DesGroseilliers Dt.P et collaboratrice pour la Boulangerie St-Méthode, il est parfois difficile pour elle de décrocher de sa passion première, la nutrition. Ses hobbies? La conception de recette, la photographie culinaire et le powerlifting. Vous pouvez la suivre sur son blogue Cuisine & Dopamine.