Comment faire face à la critique sans se décourager

Comment faire face à la critique sans se décourager

On a souvent tendance à écouter les autres et à se laisser influencer par leurs critiques négatives sur notre travail et sur nos idées. Résultat: on se compare à eux, notre confiance baisse, nos idées deviennent soudainement moins bonnes et on se décourage. Voici trois conseils pour utiliser la critique à votre avantage et y faire face sans perdre confiance.
Ignorez les haters
Si je peux vous donner un premier conseil, c’est d’ignorer toute énergie négative extérieure, car malheureusement, ce n’est pas tout le monde qui vous veut réellement du bien. Concentrez plutôt votre énergie sur vous, vos projets et votre rêve. Travaillez fort, entourez-vous de personnes qui vous stimulent intellectuellement et créativement et regarder la magie s’opérer!
Utilisez le rejet comme source de motivation 
En ce qui me concerne, j’ai toujours utilisé la critique et les commentaires négatifs comme carburant pour me motiver davantage et pour atteindre mes objectifs. Croyez-moi pour l’avoir vécu plusieurs fois, il n’y a rien de plus satisfaisant que de réussir lorsque tous les paris sont contre soi.
Voyez le positif dans chaque situation.
Lorsqu’une une collaboration tombe à l’eau ou que l’on n’obtient pas le poste convoité, il est très facile de se décourager et de baisser les bras. Pourtant, il est possible que ce poste n’eut pas été un bon fit avec vous. Il est aussi possible que ledit partenariat allait vous rapporter un résultat décevant et qu’un meilleur vous attend juste après. En gardant une perspective positive des choses, il sera beaucoup plus facile pour vous de tourner la page et d’avancer au prochain projet. Ce qui me fait penser à cette citation que j’aime beaucoup et qui me redonne toujours espoir lorsque j’ai le goût de baisser les bras: Why do you cry over which has passed? If there were any good in it, it would have stayed. 
Maintenant, ce rêve, cette idée ou ce projet que vous avez en tête, gardez-le et travaillez fort pour le réaliser. Avec les bonnes intentions et convictions, personne ne peut vous arrêter!
photo: Pinterest
4 façons de se fixer des objectifs motivants

4 façons de se fixer des objectifs motivants

New week, new goals! Comment gérer les journées chargées sans se frustrer? Voici quatre façons de se fixer des objectifs stimulants qui vous rendront plus confiantes et en contrôle de vos affaires!

1. Arrêtez de vous comparer aux autres

C’est si facile de le faire. Pourtant, en vous comparant constamment à celle qui parle mieux anglais que vous ou celle qui semble toujours terminer ses tâches en premier, vous affectez négativement votre propre performance. En effet, vous sous-estimez vos propres compétences et perdez le focus sur votre travail. Chacune de nous avons nos forces et nos faiblesses distinctes et honnêtement, suffit simplement de les reconnaître de de les utiliser à notre avantage au lieu de vous comparez constamment.

2. Identifiez vos forces

Dans la même veine que le point précédent, afin que vous atteigniez les objectifs (réalistes!) que vous vous êtes fixés, il est important de bien connaître vos forces. De cette façon, vous serez en mesure de mieux gérer certaines tâches et de canaliser votre énergie sur celles-ci. De plus, vous serez beaucoup plus motivées durant la journée. Apprendre à déléguer est aussi une bonne façon d’alléger votre charge de travail et de réduire votre stress, tout en permettant à d’autres de mettre à profit leur expertise et de participer au succès de l’entreprise.

3. Visualiser c’est bien, mais écrire c’est mieux!

Je suis une grande adepte des to-do lists. Il y a quelque chose de très satisfaisant à rayer une tâche de la liste. Même chose lorsqu’il sagit d’un objectif plus gros. En l’écrivant sur un papier, votre journée sera mieux structurée et vous développerez un meilleur plan d’attaque.

4. Ne vous découragez pas

Dans un monde idéal, nous n’aurions plus rien à faire une fois la journée terminée. Étant donné qu’il y a peu de chance que cela arrive, il est important que vous ne vous découragiez pas si vous n’avez pas réussi à tout compléter. Ne soyez jamais trop dures envers vous-mêmes, car cela aura un effet négatif sur votre motivation. Appréciez plutôt le bon travail complété et essayez de planifier une meilleure stratégie pour le lendemain.

Et vous, quels sont vos trucs pour atteindre vos objectifs?

 

photo: Hashtag Workmode

 

 

#Officelife: 4 trucs pour bien commencer sa journée

#Officelife: 4 trucs pour bien commencer sa journée

Vous connaissez la fameuse quote: Today has been cancelled, go back to bed? Combien de fois cela vous a-t-il interpellé? C’est ce que je pensais. C’est vrai que la plupart du temps, on n’a pas le goût de se lever lundi matin pour aller travailler. La motivation n’est pas là, on n’a pas le goût de retrouver certains collègues qui nous énervent et la journée n’est pas encore commencée qu’une pile de travail nous attend déjà. Ugh. Pour éviter cette frustration et commencer la semaine du bon pied, voici 4 trucs qui faciliteront vos journées chargées.

1- Créez une to-do list

Super simple, elle aide à garder un focus sur vos tâches de la journée et à vous sauver beaucoup de temps et de stress. Chaque soir, prenez dix minutes pour écrire ce que vous devez faire le lendemain. Si vos projets sont plus importants et que vous ne voulez rien manquer, plusieurs applications mobiles peuvent vous sauver la vie, telles que présentées dans un précédent article.

2- Demandez de l’aide et déléguez

Pas obligé de se la jouer Wonder Woman tout le temps. C’est bien de vouloir s’impliquer et de vouloir garder un certain contrôle sur son travail, reste que lorsque la charge s’alourdit et que les deadlines approchent, déléguer certaines tâches des membres de votre équipe vous fera grand bien. Vous seules connaissez vos forces et faiblesses, alors partagez le travail en fonction de celles-ci.

3- Évitez les distractions (a.k.a le gossip et les réseaux sociaux)

Coupez le son de votre téléphone et cachez-le. Une collègue bavarde vient vous embêter? Not now Karen. Allouez-vous plutôt du temps pendant la journée (vos pauses et lunchs!) pour consulter votre feed et messages personnels. Cette discipline vous aidera à rester plus concentrée et ainsi plus productive.

4- Fixez-vous des objectifs réalistes

Enfin, soyez réalistes. On ne peut pas tout accomplir dans une journée et c’est bien correct. Se fixer des buts trop grands ne va qu’ajouter du stress à votre journée en plus de vous donner l’impression d’avoir échoué s’ils ne sont pas réalisés. Organisez plutôt votre journée avec les choses plus rapides à terminer pour ensuite allouer tout votre temps et énergie aux tâches plus longues.

photo: Ana with Love
3 questions à se poser avant de lâcher son boulot à temps plein 

3 questions à se poser avant de lâcher son boulot à temps plein 

Alors, vous avez décidé de vous lancer?  Déjà, il faut quand même vous féliciter : partir à son compte, se jeter dans le fabuleux monde de la pige et du travail autonome, dire adieu aux 9 à 5 typiques et autres synonymes, ça prend quand même pas mal de cran et de courage.

Attention quand même, on ne range pas la bouteille de champagne pour autant, mais il faut quand même garder en tête ces trois questions plutôt importantes question de vous assurer que votre décision est la meilleure pour vous.

  1. Pourquoi est-ce que je me lance? Sachez d’emblée et de suite : il n’y a rien de magique derrière la vie de freelancer. Ce n’est pas parce que l’entreprise change, parce que vous n’avez plus besoin de braver le trafic le matin et parce que votre seul patron reste vous-même que vous deviendrez rich & famous en quelques nuits seulement. Une business reste une business – vous devrez travailler tout aussi fort que quiconque pour faire connaître vos produits et vos services, d’où l’importance de connaître exactement le pourquoi derrière ladite entreprise. Qu’est-ce qui vous a motivé, au départ? Qu’est-ce qui vous obsède tellement que vous avez décidé de faire le grand saut?
  1. Comment est-ce que je me lance? Oui, je pense exactement à l’argent pour ce point-ci. L’argent, qui entrera dans votre compte soit énormément, soit pas du tout. On a tous en tête un exemple de pigiste qui gagne une fortune, et un autre, un peu moins chanceux, qui a de la difficulté à jongler avec son agenda vide. Le truc, c’est que tant que vous n’aurez pas de récurrence, votre entreprise sera à la merci des fluctuations de la vie. En clair, si vous ne savez pas exactement comment fonctionne votre modèle d’affaire, vous pourrez très bien vous retrouver durant un mois à facturer à la vitesse de votre ombre et le mois suivant, vous tournerez vos pouces en vous mettant à jour sur Netflix. Je ne le répèterai jamais assez, pour avoir un revenu et un processus stables, vous devez absolument trouver une façon d’avoir un service constant qui se vend mensuellement.
  1. Quand est-ce que je me lance? Il n’y a pas de réponse passe-partout, ni de timing parfait dans ce cas, et j’espère que vous le savez. Peu importe le moment où vous déciderez de laisser votre horaire d’antan derrière vous, vous risquez de passer à travers tous les états d’âme, des plus heureux aux plus nostalgiques.

Seule certitude au tableau? L’horaire de travail classique que vous vivez actuellement sera remplacé par une absence d’horaire. Et cela risque d’être une bénédiction pour votre moral, ou un calvaire pour votre productivité. Quoi qu’il arrive, vous devrez faire vos propres pas à travers votre comment, vos procédés, vos méthodes, vos façons de faire. Vous apprivoiser, vous connaître, tester vos limites et ainsi trouver la façon de faire qui vous ira, que vous chercherez beaucoup, beaucoup, beaucoup avant de tomber sur la réponse à vos prières.

J’ai fini de jouer à la maman. Et si on mettait de la musique super fort pour vous célébrer, maintenant?  VOUS ÊTES LES MEILLEURS!

Comment bien se préparer à une entrevue d’emploi

Comment bien se préparer à une entrevue d’emploi

Tu es convoquée à une entrevue pour un poste que tu souhaites décrocher, mais appréhendes la série de questions qu’on va te poser. Pas de panique, ces quatre astuces t’aideront à gérer ton stress et à bien te préparer pour le grand jour.

1. Lis attentivement la description du poste

Cela te permettra d’anticiper plusieurs questions qui te seront posées et d’expliquer au recruteur, comment tes compétences, tes expériences professionnelles ainsi que tes études répondent à chaque prérequis du poste. Par exemple, si l’on mentionne que le candidat doit posséder un bon sens du leadership, il se peut qu’on te demande de raconter une situation où tu as agi en leader au sein de ton groupe ou d’expliquer comment tu promouvais l’esprit d’équipe au travail. Assure-toi de donner une réponse sous forme de problème-action-solution; explique l’obstacle rencontré, la façon dont tu l’as surmonté ainsi que la solution proposée.

2. Fais une recherche sur l’entreprise où tu as postulé

Pour démontrer ton intérêt pour le poste et impressionner le recruteur, fais une recherche approfondie sur la compagnie (la première page du site web ne suffit pas). Renseigne-toi sur le secteur d’activité dans lequel opère la firme et sur ses principaux compétiteurs. Qui sait, on pourrait vouloir tester tes connaissances sur les enjeux importants dans l’industrie ou sur les façons de vaincre la concurrence. Ces notions supplémentaires t’aideront à te démarquer des autres candidats.

3. Pose des questions

Il ne faut pas hésiter à poser des questions. Évidemment, des questions du genre « Quand est-ce que je peux prendre des vacances? » ou « Quand est-ce que j’aurai droit à une augmentation? » n’impressionneront personne. Considère plutôt des questions telles que :

— Pourriez-vous me décrire une journée typique dans ce poste?

— Comment décririez-vous la culture au sein de l’organisation?

— Qui seront mes collègues de travail?

Il est bien de s’informer afin de déterminer s’il y a un « match parfait » entre les deux parties.

4. Sois bien préparée

N’attends pas la veille de l’entrevue avant de commencer ta préparation, car ce sera perdu d’avance. Pratique, pratique, pratique! Que ce soit avec un ami, un parent ou seule devant ton miroir, il est important de te préparer afin de te sentir en confiance et de bien performer lors de la ronde de questions. Mets-toi à l’aise, pense à toutes les questions de dernière minute qui te viennent en tête et relis tes notes pour bien les maîtriser. La veille de l’entrevue, fais-toi un résumé des points importants (tes forces et tes faiblesses, quelques informations sur la compagnie, des anecdotes pertinentes et une liste de questions à poser à l’employeur) et dors tôt.

Ces quatre étapes pour bien réussir une entrevue d’emploi te permettront de bien te préparer et de te sentir confiante avant ton entrevue.

 

N’hésite pas à partager tes propres conseils dans la section commentaires ci-dessous!

 

Photo via: Tumblr
#MoneyTalk: Les erreurs financières à éviter dans la vingtaine

#MoneyTalk: Les erreurs financières à éviter dans la vingtaine

Ahh la vingtaine! Cette période de la vie remplie d’émotions fortes, de nouvelles expériences et de beaucoup d’apprentissage. D’un autre côté, c’est aussi la période où notre situation financière est souvent la plus vulnérable. Pour ne pas avoir à faire face à un futur rempli d’incertitudes, voici sept erreurs financières courantes à éviter.

Ne pas connaitre sa situation financière

C’est une erreur commune que de ne pas être au courant de l’état de ses finances. Pour y remédier, commencez par y mettre de l’ordre en dressant un bilan avec la liste de vos actifs et de vos passifs.  Que le résultat de votre bilan soit positif ou négatif, l’important est d’avoir un portrait clair de l’état de vos finances. Assurez-vous ensuite de faire un suivi régulier et d’observer l’évolution de votre situation afin d’y apporter des modifications s’il y a lieu.

N’avoir aucun objectif financier

Sans objectifs financiers, vous ne verrez pas nécessairement l’utilité de gérer vos finances. S’en fixer ajoute une source de motivation et il devient alors plus facile de poser des actions qui nous aideront à les atteindre.  Attention, les objectifs doivent demeurer réalistes, en plus d’être quantifiables et mesurables dans le temps.

Manque de planification de budget

Comment dépensez-vous vos paies? Vous reste t-il de l’argent à la fin du mois, ou êtes-vous toujours dans le rouge? La meilleure façon de bien gérer son argent est en établissant un budget pour un meilleur contrôle des dépenses (et du stress!). 

Retarder la planification de sa retraite

Tel que discuté dans cet article, il n’est jamais trop tôt pour commencer à penser à sa retraite, même si celle-ci peut paraitre encore loin.  Commencer à épargner jeune est une stratégie gagnante qui vous sera profitable sur le long terme.  De plus, le simple fait de mettre de l’argent de côté vous permet de développer de bonnes habitudes d’épargne.

Avoir trop de dettes

L’accumulation de dépenses inutiles peut rapidement conduire à l’endettement, voire au surendettement. Apprenez à vous organiser financièrement de façon à ne pas commencer votre vie d’adulte ou d’entrer sur le marché du travail couvert de dettes.  Vivre d’une paie à l’autre est une mauvaise habitude qu’il faut éviter le plus possible.

Vivre sur le crédit

Les cartes de crédit ne devraient pas être considérées comme un revenu supplémentaire et ne devraient pas servir à financer un mode de vie qui dépasse vos moyens. Faites une utilisation responsable de vos cartes, et tentez de ne pas dépenser plus d’argent que vous en gagnez. 

Négliger de s’assurer

Plus on est jeune, moins on risque d’être interpelé par la nécessité d’avoir une assurance. Pourtant, c’est souvent plus avantageux et économique de le faire lorsqu’on est jeune et en bonne santé. En plus des assurances vie, il en existe d’autres types qui peuvent vous protéger en cas d’invalidité ou encore de maladie grave. 

Prenez le temps d’analyser votre situation financière et d’y appliquer les changements qui s’imposent. Surtout, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels qui sauront vous encadrer et vous donner des conseils adaptés à votre situation. Souvenez-vous que les décisions financières que vous prenez aujourd’hui sont celles qui affecteront votre futur.

Photo: Pinterest