5 commandements pour des finances au top

5 commandements pour des finances au top

Ah les finances ! Sujet pas toujours agréable à aborder et pourtant, s’y intéresser intelligemment et sans crainte vous évitera bien des ennuis et vous aidera à planifier un futur serein. Quelle que soit votre situation, la gestion de votre budget est un point primordial pour la #GIRLBOSS qui sommeille en vous. De la gestion à l’épargne, en passant par l’augmentation de vos revenus, voici cinq conseils rédigés sous forme de commandements judicieux, à ne jamais laisser trop loin de votre portefeuille… 1. La méthode 50-30-20 tu implémenteras… Imaginée par Elisabeth Warren (professeure de droit à Harvard) et sa fille Amélia Warren, la méthode 50-30-20 se veut être la plus efficace pour une saine gestion de vos finances. Comment faire ? Avant toute chose, notez votre revenu mensuel net. Une fois ce montant bien en vue, la règle est de diviser en trois parties bien distinctes :  50% pour les dépenses nécessaires  comprend : loyer, transports, eau, électricité, frais pour les enfants, crédits (hors taux d’intérêt), etc. Si l’on suit cette règle à la lettre, le total des dépenses nécessaires ne devrait pas dépasser la moitié de vos revenus nets. 30% pour les dépenses dites de plaisir comprend : restaurants, sorties entre amis, magasinage … 20% pour les dépenses liées au(x) remboursement(s) et à l’épargne comprend : remboursement des intérêts sur les crédits (les crédits étant eux compris dans les dépenses nécessaires) et le(s) placement(s) financier(s). Pour aller plus loin : « All Your Worth : The Ultimate Lifetime Money Plan » d’Elisabeth et Amelia Warren. 2. Organisée tu seras Ce n’est un secret pour personne, une bonne organisation...
Jalouser le succès des autres

Jalouser le succès des autres

Autant que nous n’aimons pas l’admettre, c’est dans la nature humaine de se comparer aux autres. Que ce soit le salaire, l’éducation, les souliers, ou même la couleur des yeux, il semblerait que le gazon soit toujours plus vert chez notre voisin. Malgré que la compétition soit toujours une bonne source de motivation, constamment se comparer aux autres peut au final nous nuire, et nous devons apprendre à être fières de nos propres accomplissements. Ceci étant dit, voici quelques points que j’aime garder en tête lorsque je ne me sens pas assez bonne en comparaison aux autres : 1. Nous n’avons pas tous les mêmes objectifs Scénario : Vous naviguez Facebook et voyez une fille de votre secondaire qui est mariée, a deux enfants, et a déjà une carrière bien établie. Vous commencez à déprimer parce que vous êtes encore aux études. Réalité : Son rêve était de devenir coiffeuse et d’ouvrir son propre salon, alors que le vôtre était de devenir psychologue. On peut bien s’entendre que le chemin que vous avez choisi est un peu plus long à accomplir côté études. À la place de la jalouser, soyez heureuse pour elle – elle le sera autant pour vous lorsque vous aurez atteint votre objectif! 2. Nous n’avons pas tous les mêmes forces Je ne sais pas pour vous, mais rester assise en classe et apprendre des notes par cœur n’a jamais été mon fort. Mon petit frère par exemple, est un génie. Il ne suffit pour lui de lire un livre une fois et tout se transfert dans sa mémoire. Gardant ceci en tête, je suis encore plus fière...
Nouvelle job: comment se faire accepter par ses collègues

Nouvelle job: comment se faire accepter par ses collègues

Commencer un nouveau boulot est une chose excitante et stressante à la fois. Nous avons hâte de débuter cette nouvelle étape de notre vie et rencontrer de nouvelles personnes, mais nous avons aussi certaines inquiétudes: serais-je assez compétente? Aimerais-je l’ambiance et la culture au bureau? Mes collègues m’accepteront-ils? Malgré que je ne peux répondre aux deux premières questions, je peux certainement vous donner quelques astuces pour s’assurer que la réponse à la dernière sera un oui! Les voici: 1. Ne « snobez » pas vos nouveaux collègues. Souvent lorsque nous entrons dans un nouvel environnement, nous avons parfois tendance à nous donner une allure de confiance que nous n’avons pas nécessairement. C’est tout à fait normal. Par contre, n’en mettez pas trop. Souriez à vos collègues et ne leur donnez pas l’impression que vous vous sentez supérieure à eux. 2. Soyez sociable, mais pas trop sociable. Lorsque vous rencontrerez vos nouveaux collègues, rappelez-vous que vous êtes au bureau et non dans un bar. Il est tout à fait acceptable d’essayer d’en apprendre plus sur eux et d’être sociable, mais le travail passe en premier. Personne n’aime se faire déranger lorsqu’ils travaillent, donc il est peut-être préférable de garder les questions à propos des hobbies et de ce que vous avez fait en fin de semaine pour la salle de pause. 3. N’ayez pas peur de demander de l’aide. Évidemment lorsque vous commencez votre nouveau boulot, vous ne voulez pas paraître comme si vous ne savez pas ce que vous faites. Par contre, vos collègues n’apprécieront pas nécessairement de devoir refaire votre travail s’il est fait toute croche. S’il y a quelque...
La Conférence Agenda C: Retour sur une journée magique!

La Conférence Agenda C: Retour sur une journée magique!

Le 9 septembre dernier avait lieu la toute 1ère édition de La Conférence Agenda C, une journée complète de panels, d’ateliers et de rencontres stimulantes à Aire Commune, un nouvel espace collaboratif extérieur du Mile-End. Ça faisait déjà un bon bout que Fadila et moi rêvions de créer une conférence à notre image, où les participantes pourrait à la fois s’inspirer du parcours de nos panélistes invitées, rencontrer d’autres jeunes femmes créatives, mais surtout apprendre de nouveaux business skills grâce à divers ateliers donnés par des expertes dont nous admirions le travail. Le tout, dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Accueillies par un petit déjeuner gracieuseté d’Oatbox et Café Liégeois, les participantes ont débuté leur journée en assistant au premier panel « Réseaux Sociaux: Comment faire croître son audience et créer du contenu original et d’intérêt. » Nos panélistes invitées étaient Aurélie Sauthier de l’agence marketing Made In, Katia Hanine du blogue Lapiz of Luxury et Milca Hounkpounou de la plateforme digitale Les Curls. Elles ont chacune partagé leurs avis sur divers sujets, dont l’importance de rester authentiques envers leur public, comment diversifier son contenu pour garder une communauté engagée et l’avenir des médias sociaux. S’en est suivi d’une période de questions-réponses avec le public. Par la suite, chacune des filles étaient invitées à prendre part au premier atelier de leur choix. Les 4 ateliers Sarah Babineau, créatrice de contenu Oatbox – Établir une ligne éditoriale et créer du contenu pour sa marque sur Instagram. GRIND Atelier- Trouve ta niche : Comment trouver sa clientèle cible, redéfinir son offre et la rendre unique. GRIND Atelier- Trouve ta niche : Comment trouver sa clientèle...
Comment gérer l’intimidation au bureau

Comment gérer l’intimidation au bureau

Lorsque nous étions jeunes, nous avions si hâte d’entamer notre vie d’adulte. Nous avions l’impression que les gens seraient plus gentils, plus ouverts, plus à leurs affaires – plus adultes quoi. À ce stade-ci de nos vies, nous sommes maintenant bien conscientes que certaines choses ne changeront jamais et que parfois le secondaire n’était qu’un aperçu de la ‘’vraie’’ vie. Malheureusement, même dans notre vie d’adultes, nous faisons face à l’intimidation, et ce même au bureau. Alors que faire pour gérer cette situation? 1. Ignorez l’intimidateur Souvent, l’intimidateur ne cherche que de l’attention. Si l’intimidation est minime et n’impacte pas votre capacité de travailler, ignorez-le. Si personne ne lui prête attention, il réalisera peut-être que son comportement n’a pas sa place au bureau et cessera de vous déranger. 2. Confrontez-le Cela fait maintenant quelques semaines que vous ignorez l’intimidateur et il ne cesse toujours pas. Malgré que cela n’impacte pas votre capacité de travailler, vous rendre au bureau devient de moins en moins plaisant et vos congés de maladie ont l’air de plus en plus alléchants. Si vous êtes rendues à ce stade-ci, confrontez votre intimidateur. Expliquez-lui que son comportement est enfantin et n’a pas sa place au travail. Peut-être qu’il n’est pas conscient de son comportement et a besoin d’un petit réveil. 3. Impliquer vos supérieurs Vous avez confronté votre intimidateur et la situation ne s’améliore pas. En fait, il utilise votre confrontation comme une raison de plus pour vous intimider. Vous n’en pouvez plus et songez sérieusement à démissionner de votre emploi. Avant de faire quelque chose de drastique, parlez-en à vos supérieurs. Ce n’est pas amusant...
3 étapes pour transformer son rêve en projet

3 étapes pour transformer son rêve en projet

Nous avons toutes des rêves, des aspirations et le désir de réaliser des choses, mais dans ce flot continu d’idées, comment faire pour déterminer LE rêve qui pourrait devenir un projet, voir un mode de vie à part entière? Pour vous aider, voici trois étapes qui vous guideront dans cette recherche… 1. Se connaître Cela peut paraitre simpliste, mais bien se connaitre n’est pourtant pas chose aisée. Nos points de vue, envies ou encore nos façons de faire peuvent être -inconsciemment – construits par rapport aux regards des autres, de nos proches et même de la société. Il est pourtant capital de prendre le temps de se poser afin de se recentrer sur nos vraies motivations. Pour vous y aider, voici quelques questions que vous pouvez vous poser en étant seule, au calme et surtout en étant toujours honnête envers vous-même : – Qu’est-ce que j’aimerais faire de ma vie, quelles réalisations voudrais-je concrétiser ? – Quel style de vie m’inspire ? – Quel genre de personne aimerais-je devenir ? – Comment voudrais-je être perçue par les autres ? – Quelles qualités/compétences/expertise aimerais-je acquérir ? – Que voudrais-je avoir ? (à appliquer pour chacun des départements de votre vie.) Ces questions, vous pourrez vous les re-poser à d’autres moments de votre vie, lorsque vous l’estimerez nécessaire et que vous aurez besoin de vous recentrer sur vos priorités. 2. Rêve ou projet ? Depuis notre plus tendre enfance, la notion de rêve fait partie de notre vie. Jour après jour, mois après mois, nous collectons de nombreuses idées, envies et rêves, et bien que ceux-ci ne soient pas tous réalisables,...