#ACGIRL: AMIRA BOUTOUCHENT

#ACGIRL: AMIRA BOUTOUCHENT

1. Parle-nous de ton parcours personnel. Je suis née et j’ai grandi en Algérie. J’ai suivi le cursus normal de l’école publique algérienne. J’ai ensuite étudié à l’École Supérieure d’Informatique d’Alger où j’ai eu mon diplôme d’ingénieur d’état en informatique, option systèmes informatiques. C’est en 2012 que j’arrive à Montréal en tant qu’étudiante étrangère pour faire une maîtrise en management à HEC Montréal. À la fin de mes études, je n’ai pas suivi le chemin “normal”; celui de se trouver un travail classique et similaire aux étudiants de ma promotion. J’ai eu la chance d’avoir un professeur et mentor qui m’a poussé à me lancer en affaires, seule. Il m’avait, en parallèle, proposé un projet de recherche qui me correspondait bien et qui me fit découvrir plus en détail le monde des affaires dans mon pays d’origine, mais surtout au Québec. Le projet consistait à écrire des cas stratégiques sur des entreprises dynamiques et c’est comme ça que je suis tombée dans le monde industriel. 2. Qu’est-ce que BRIDGR et qu’est-ce qui t’a poussée à te lancer en affaires? Je me suis toujours impliquée dans plusieurs projets dans le monde entrepreneurial, en organisant des événements sur ce thème ou en encourageant l’entrepreneuriat chez les jeunes. Ce monde a toujours été le mien et ce fut naturel pour moi de me lancer aussi. Je ne me voyais tout simplement pas faire autre chose ! J’ai eu du mal à commencer au début et c’est pour cette raison que j’ai postulé au Founder Institute à Montréal. Au stade où j’en étais, le programme d’incubation était arrivé à point nommé pour me...
Comment se faire des amis après l’université

Comment se faire des amis après l’université

Ce n’est pas un secret : lorsque nous finissons nos études et entamons notre vie d’adulte, un bon pourcentage de notre temps est dédié à nos responsabilités (ménage, cuisine, épicerie, etc.) et l’autre au travail. Avec ceci en tête, nous nous sommes tous déjà posé la question: comment se fait-on des amis maintenant que nous ne sommes plus à l’école? Lorsqu’on était jeune, c’était simple. On partageait nos collations au primaire, on formait des cliques au secondaire, et on avait des projets de groupes forcés au CÉGEP et à l’université. Maintenant qu’on est adulte, socialiser et se faire des nouveaux amis peut-être plus compliqué. Pendant longtemps, c’était une peur que j’avais. Et bien les amies, je peux maintenant vous dire que j’avais tort et vous partage ce qui est, selon moi, les meilleurs endroits pour vous trouver votre nouveau/nouvelle bff! 1. Le travail Oui oui! Les meilleurs(es) amis(es) que je me suis faits, je les ai trouvés au travail! Au début, on se dit que le boulot n’est pas la place pour socialiser, mais soyons réalistes : si nous devons passer un minimum de 8 heures au bureau, aussi bien rendre le temps agréable. En plus, avec les sorties d’équipes, fêtes de Noël et 5 à 7, nous avons amplement le temps de socialiser. 2. Dans un bar Je dois vous avouer qu’il m’arrive d’oublier les gens que j’ai rencontrés dans un bar (je suis vraiment désolée si vous vous sentez concerné(e)), mais j’ai toujours trouvé qu’avec l’ambiance relaxe et un verre ou deux, c’est super facile de se faire des amis(es). Puisqu’ en général, les gens sortent pour se changer les idées...
3 étapes pour transformer son rêve en projet

3 étapes pour transformer son rêve en projet

Nous avons toutes des rêves, des aspirations et le désir de réaliser des choses, mais dans ce flot continu d’idées, comment faire pour déterminer LE rêve qui pourrait devenir un projet, voir un mode de vie à part entière? Pour vous aider, voici trois étapes qui vous guideront dans cette recherche… 1. Se connaître Cela peut paraitre simpliste, mais bien se connaitre n’est pourtant pas chose aisée. Nos points de vue, envies ou encore nos façons de faire peuvent être -inconsciemment – construits par rapport aux regards des autres, de nos proches et même de la société. Il est pourtant capital de prendre le temps de se poser afin de se recentrer sur nos vraies motivations. Pour vous y aider, voici quelques questions que vous pouvez vous poser en étant seule, au calme et surtout en étant toujours honnête envers vous-même : – Qu’est-ce que j’aimerais faire de ma vie, quelles réalisations voudrais-je concrétiser ? – Quel style de vie m’inspire ? – Quel genre de personne aimerais-je devenir ? – Comment voudrais-je être perçue par les autres ? – Quelles qualités/compétences/expertise aimerais-je acquérir ? – Que voudrais-je avoir ? (à appliquer pour chacun des départements de votre vie.) Ces questions, vous pourrez vous les re-poser à d’autres moments de votre vie, lorsque vous l’estimerez nécessaire et que vous aurez besoin de vous recentrer sur vos priorités. 2. Rêve ou projet ? Depuis notre plus tendre enfance, la notion de rêve fait partie de notre vie. Jour après jour, mois après mois, nous collectons de nombreuses idées, envies et rêves, et bien que ceux-ci ne soient pas tous réalisables,...
Comment rocker sa première journée de travail

Comment rocker sa première journée de travail

Entreprendre un changement de carrière est quelque chose d’excitant, mais peut être à la fois un moment stressant dans la vie. Si vous êtes comme moi, commencer un nouvel emploi dans un nouvel environnement est un moment plus ou moins angoissant, alors voici quelques astuces pour se sentir à l’aise lors de notre première journée de travail : 1. Choisissez votre tenue méticuleusement Nous le savons tous; la première impression est toujours la plus importante. Informez-vous de la tenue vestimentaire afin d’être présentable. Si vous n’êtes pas certaine de quoi porter, vous pouvez toujours stalker la page Facebook de la compagnie; souvent vous y trouverez des photos d’activités entre employés, ce qui vous donnera une idée de ce qui est acceptable aux yeux de vos collègues. N’essayez pas d’en faire trop fort, mais n’arrivez tout de même pas habillée de façon négligée pour votre première journée, même si le code vestimentaire est moins strict. 2. Arrivez d’avance Pour moi, ma plus grande peur est d’être en retard ou bien de me retrouver à la mauvaise place lors du grand début. Prenez-vous donc d’avance. Même si vous finissez par arriver une demi-heure d’avance, cela vous permettra d’explorer un peu l’endroit, ou bien de vous faire amie avec la réceptionniste. 3. Soyez sociable Ça peut paraître un peu évident comme astuce, mais lorsque nous nous sentons angoissées il nous arrive souvent d’être renfermées et d’avoir l’air bête. Souvenez-vous que vos collègues ont déjà été le/la nouveau/nouvelle et ils comprennent comment vous vous sentez. Laissez-les donc se rapprocher de vous, et n’ayez pas peur de vous faire des amis. Si vous êtes plusieurs...
Influence MTL: Retour sur une journée inspirante!

Influence MTL: Retour sur une journée inspirante!

Le 19 mai dernier à l’hôtel Sheraton se tenait la toute première édition de Influence MTL. Qu’est-ce qu’ Influence MTL? Fondée par Thierry Lindor, cette conférence est présentée comme un mouvement entrepreneurial d’une journée qui a pour mission d’éduquer et d’inspirer les entrepreneurs, à travers les récits d’influenceurs renommés. Nous avons eu la chance d’assister à quelques conférences. Voici nos 3 coups de coeur: Le panel  Un Athlète = Un Entrepreneur C’est avec beaucoup d’humilité et de franchise que se sont livrés à nous Bruni Surin (champion olympique en sprint et entrepreneur), Étienne Boulay ( ex-footballeur de la LCF), Roseline Filion (championne olympique de plongeon et entrepreneure) et Maxime Paulhus Gosselin ( ex-basketballeur et Président de Joii) sur les débuts difficiles de leur « après » carrière d’athlètes professionnels de haut niveau. Questionnés par Andy Mailly-Pressoir sur la façon dont ils ont planifié leur deuxième carrière, chacun a parlé de persévérance, mais surtout de l’importance d’avoir un plan d’attaque avant de prendre sa retraite. «Ayez un plan d’exécution, faites-vous confiance et visualisez» a conseillé Bruni Surin. «C’est important de tester différentes passions afin de savoir ce qui nous accroche vraiment », a dit Étienne Boulay, lui qui avoue avoir dû naviguer entre plusieurs passions après sa carrière dans la LCF. Pour ce qui est de Roseline Filion, c’est une soirée en famille qui lui fera découvrir sa passion pour les jeux d’évasion (elle est maintenant propriétaire du nouveau jeu Immersia) et quant à Maxime PaulHaus Gosselin, c’est le repreneuriat de l’entreprise familiale qui le formera en tant qu’entrepreneur avant de créer sa propre application mobile Joii.   Danièle Henkel, femme de valeurs C’est avec...
Déco: Les vignettes 

Déco: Les vignettes 

Dans le domaine de l’aménagement intérieur, le souci des détails fait toute la différence. C’est souvent la petite touche finale qui fera dire à vos invités que votre maison est digne de paraître dans une revue! Une astuce fort intéressante pour créer des points d’intérêts est la mise en place de vignettes. Ces dernières peuvent être développées dans n’importe quelle pièce de la maison et peuvent évoluer au gré des saisons, des fêtes ou des humeurs des occupants. Peu importe votre style, la présence de vignettes est possible. La création d’une vignette consiste à former une composition d’objets selon une pièce ou un thème. Cette composition peut prendre place sur un meuble ou une tablette. Pour obtenir un agencement équilibré et réussi, quelques règles sont à considérer. 1. Mélanger les matériaux et les textures  Un point d’intérêt se doit d’être visuellement intéressant et une bonne façon d’y arriver est de mélanger divers matériaux. On peut par exemple penser à un vase en verre clair avec des appuis-livres en bois, ou à des chandeliers au fini métallique avec des objets de porcelaine. L’utilisation de matériaux naturels (liège, bois, lin, etc.) amènera beaucoup de chaleur et de caractère à votre composition. Une variété de matériaux vous apportera une panoplie de textures différentes. 2. Varier les hauteurs  Pour créer un mouvement à l’intérieur de votre vignette, il importe de choisir des objets de diverses dimensions et de créer un lien visuel qui guidera l’œil de l’objet le plus haut à celui le plus bas. Pour jouer sur des hauteurs différentes, pensez à superposer les objets. Par exemple, déposez un bol sur une...