About Tanya Lamarche

Assoiffée de découvrir et de m’accomplir, je repousse constamment mes limites. Parfois impulsive, plus souvent réfléchie, je tente d’écouter mes « feelings » pour atteindre un bien-être absolu en m’imprégnant du positif. Écrivaine dans l’âme, je désire partager l’envol de ma plume pour m’échapper de ma coquille. Au plaisir de partager ce voyage avec vous.

Here are my most recent posts

#Worklife: Embrasser ses rêves ou se résigner à la routine?

#Worklife: Embrasser ses rêves ou se résigner à la routine?

J’ai toujours eu ce petit côté « mouton ». Vouloir suivre les normes de la société pour me faire accepter. J’ai obtenu mon diplôme d’études secondaires suivi d’un diplôme d’études professionnelles. Non suffisant, j’acquiers celui d’études collégiales et pour terminer, je me suis laissée tenter d’entamer des études supérieures. Avec peur et anxiété, ce fut un choix laborieux. J’avais l’impression que le regret guettait à ma porte, car pour la première fois, j’abandonnais un projet. Je m’imaginais décevoir les personnes de mon entourage et de faire le mauvais choix. Quand j’ai cliqué sur le bouton qui mettrait fin à ma fréquentation scolaire à l’université, étonnamment, je me suis sentie apaisée. Auparavant absents, les sentiments de liberté et de bonheur venaient valser autour de moi. Je me choisissais enfin. Encore plus surpris, mon entourage prenait cette nouvelle d’une très belle façon et leur soutien ne m’a que confirmé mon choix. Me voilà à temps plein sur le marché du travail. Je n’avais jamais encore connu ce mode de vie puisque l’idée de perfectionner mes études était ma priorité. Nouvellement infirmière à l’hôpital ayant pour quête de « sauver le monde » avec un humanisme gigantesque, je me rends vite compte que la réalité est un aller direct dans un mur de brique. Bien que je partage ma passion, mon plus beau sourire et la plus grande disponibilité physique et émotionnelle que je puisse offrir à mes patients, l’épuisement et le stress qui s’y rattachent me donnent l’impression d’être happée par un 18 roues. Le sentiment d’accomplissement n’est que rarement ressenti à la fin de mes journées de travail malgré la...
4 façons de décompresser après le travail

4 façons de décompresser après le travail

Décompresser. J’ai l’impression que ce verbe est soit inutilisé ou surutilisé. D’une part, il y a ces personnes qui travaillent sans relâche et au retour à la maison, elles sont si exténuées que se laver, manger un morceau et se coucher deviennent les seules « activités » consacrées à leurs soirées. Des individus épuisés qui se reposent sur un court laps de temps, mais ne prennent pas le temps nécessaire pour « décrocher ». D’autre part, il y a ces personnes qui croient que s’asseoir sur le divan et regarder la télévision toute la journée est un travail en soi. Que de gérer la télécommande et alterner les positions au fauteuil sont des tâches difficiles. Hors de tout jugement, que tu sois une « workaholic » ou le contraire, cela t’appartient. Cependant, je crois que dans la vie, il est important de maintenir un certain équilibre. Pour celles qui croient que leur emploi est le noyau de leur vie, je respecte cette philosophie. Par contre, il ne faut pas s’oublier en tant qu’individu et prendre du temps pour soi est primordial pour atteindre une santé physique et mentale optimale. Il y a tellement de rôles que l’on doit accomplir dans la vie alors décrocher des tâches et des responsabilités de façon régulière, mais non excessive, est impératif pour bien des raisons. Voici quelques façons de décompresser après une journée de travail :  Méditer En plus d’être de plus en plus pratiqué, la méditation est un moment pour reconnecter avec soi-même et mettre toute notre attention sur l’instant présent. Prendre de grandes inspirations, savourer la chance de pouvoir respirer, et expirer en tentant de détendre tous ces...
Manque de confiance en soi : comment y remédier

Manque de confiance en soi : comment y remédier

C’est une chose de dresser la liste des ingrédients, c’en est une autre de travailler pour les obtenir et plus difficile encore, de les conserver afin de les mettre dans le mélangeur et concocter la recette de la confiance en soi. Ne serait-il pas soulageant de trouver un texte où les ingrédients sont nommés pour vous faciliter la tâche ? Et bien c’est le cas ici, et vous pouvez les ajouter dans votre bol selon l’ordre que vous désirez, alors mettons la main à la pâte ! Ne pas se soucier des mauvaises langues Il est connu qu’une grande partie de la population semble avoir ce besoin de juger, de critiquer et de rabaisser les autres. Est-ce pour se remonter eux-mêmes, pour cette impression de supériorité, par manque de confiance en soi ou simplement par pure jalousie? Quelle que soit la raison, selon moi, elle n’a pas lieu de justifier cette méchanceté. Dites-vous que derrière chaque moquerie pourrait se cacher une personne qui ne fait que vous admirer. Vous valez davantage que ces ragots qui sont véhiculés contre vous. « Lorsque tu pointes quelqu’un du doigt, il y en a trois qui pointent vers toi » (je t’ai vu l’essayer derrière l’écran) Ne pas se comparer avec autrui La beauté de l’être humain est la différence entre chacun d’entre nous. C’est vrai, il y a des traits physiques ou de personnalité que nous aimons bien chez autrui. Cependant, essayer d’instaurer ces caractéristiques chez vous pourrait s’avérer dangereux. Vous pourriez oublier votre identité et perdre complètement confiance en vous. Soyez fières de la personne que vous êtes et pour les points que...
4 Trucs pour se lever tôt

4 Trucs pour se lever tôt

Il existe deux types de personnes : ceux qui se réveillent avant la sonnerie de leur alarme et ceux qui se font réveiller par leur cadran et restent dans le déni que l’heure de se lever est arrivée.  Si tu es plus souvent dans le déni qu’enthousiasme à l’idée de sortir tes fesses du lit, je te donne quelques trucs pour te motiver. Comme on dit, « l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ». Pis si tu te dis « moi je veux vivre le moment présent », je te répondrai que pour vivre encore plus de moments présents, dormir ne t’avantagera pas pantoute. Fak awaye, je vais t’aider à rendre ta vie un peu plus productive et même essayer de te mettre de bonne humeur pour commencer la journée. Ouvrir les rideaux sur la vie À moins que tu aies un spotlight d’un terrain de baseball dirigé directement à la fenêtre de ta chambre, avant de t’installer dans ton petit lit douillet, ouvre les rideaux. Si tu es habitué de t’endormir dans l’obscurité totale où il fait noir comme dans « l’cul d’un ours », ne pleure pas, tu vas finir par t’adapter. En tout cas, j’espère bien…sinon il y a d’autres trucs plus bas ! Quand le soleil illumine naturellement la chambre et que l’on voit le mouvement de la vie à l’extérieur, ça peut donner cette énergie qu’on ne croyait pas avoir en s’ouvrant les yeux et plus motivant d’entamer la journée du bon pied. Se réveiller à la même heure Étant moi-même infirmière de nuit, pour celles qui travaillent dans un métier où les horaires sont très variés, ce peut...
4 façons de bien gérer son anxiété

4 façons de bien gérer son anxiété

L’anxiété, communément appelée la « peur d’avoir peur », est un trouble encombrant et parfois même paralysant. Se souvenir uniquement des commentaires négatifs à notre égard, avoir le constant besoin d’approbation et s’imposer d’être le meilleur dans pratiquement tout ce que nous entreprenons sont des caractéristiques typiques du trouble anxieux. Même certains signes physiques se rajoutent au portrait : tension musculaire, céphalées (maux de tête), étourdissements, estomac noué, difficulté à respirer, palpitations et sueurs. Ces derniers peuvent même être si envahissants qu’une crise d’angoisse peut en résulter. Te reconnais-tu ?  Si oui, nous sommes deux. Cela ne devrait pas être une honte d’être « victime » de l’anxiété. Bien qu’elle soit accaparante et sans pitié, il est possible de l’atténuer. Voici quelques trucs que l’on peut instaurer à notre quotidien pour tenter de se départir du rôle de la marionnette imposé par ce trouble contrôlant : 1. Exercice physique Bénéfique pour la santé physique, l’exercice physique l’est également pour la santé mentale. Que ce soit lors d’un sport d’équipe ou un entraînement personnel, dans l’eau ou sur terre, les bienfaits se font ressentir dès la fin de notre séance. Lors de cette dernière, notre attention est portée sur l’exécution adéquate de nos mouvements et sur les tâches que nous devons accomplir, ce qui nous permet de laisser un temps de repos au « hamster » qui a l’habitude de courir quatre marathons au quotidien. Lorsque la séance est terminée, le sentiment d’avoir accompli quelque chose et les endorphines produites nous permettent de nous détendre et d’être fières de nous. 2. Musicothérapie Bien que l’on soit doué pour écouter de la musique déprimante pour amplifier nos peines, une...