About Maria-Judith Wreh

Si l’on devait décrire Maria-Judith en quelques mots, éternelle gourmande, guru des mots, et esprit-libre viendraient en tête. Récente diplômée en Marketing et passionnée de la vie, elle trace peu à peu son chemin à travers le ‘’monde des grands’’, si mystérieux et excitant à la fois. Elle partagera ses découvertes avec tous ceux et celles qui lui prêterons oreille, en espérant que ses expériences leurs seront bénéfiques.

Here are my most recent posts

Planifier le voyage de ses rêves en 6 étapes

Planifier le voyage de ses rêves en 6 étapes

Que ce soit pour célébrer un accomplissement dans votre vie, pour découvrir une nouvelle culture, pour le travail, ou bien pour tout simplement relaxer et prendre du temps pour soi, voyager est quelque chose que je suggère à tous de faire au moins une fois dans leur vie. J’ai toujours voulu voyager, mais avec l’université et un emploi à temps plein, je n’avais pas exactement le temps ni l’énergie de me faire un beau petit voyage. La première chose que j’ai donc faite lorsque j’ai obtenu mon diplôme était de me planifier un voyage. Lorsque je dis voyage, je veux dire un voyage de rêves. Au début, c’était un peu accablant, mais avec une map et beaucoup de recherches, j’ai fini par me faire un pas pire itinéraire. Voici comment: 1. Choisissez votre destination. Cela peut sembler simple comme tâche, mais si vous n’avez pas une destination en tête, de merveilleux pays à visiter il y en a tous pleins! Faites une liste des activités que vous voulez faire et faites vos recherches. Il est aussi bon de vérifier les avis gouvernementaux afin de vous assurer qu’il n’y a pas de danger et de déterminer si un visa sera nécessaire ou non. 2. Planifiez votre itinéraire. Une fois la destination choisie, décidez des lieux que vous voulez visiter. Si vous êtes visuelle comme moi, je vous conseille fortement une map pour tracer l’itinéraire. Faites des recherches pour les meilleures plages, restaurants à essayer, attraits touristiques, etc. Avec la map vous serez en mesure de déterminer s’il est faisable de vous rendre à chaque destination. 3. Déterminez le budget nécessaire....
Comment gérer l’intimidation au bureau

Comment gérer l’intimidation au bureau

Lorsque nous étions jeunes, nous avions si hâte d’entamer notre vie d’adulte. Nous avions l’impression que les gens seraient plus gentils, plus ouverts, plus à leurs affaires – plus adultes quoi. À ce stade-ci de nos vies, nous sommes maintenant bien conscientes que certaines choses ne changeront jamais et que parfois le secondaire n’était qu’un aperçu de la ‘’vraie’’ vie. Malheureusement, même dans notre vie d’adultes, nous faisons face à l’intimidation, et ce même au bureau. Alors que faire pour gérer cette situation? 1. Ignorez l’intimidateur Souvent, l’intimidateur ne cherche que de l’attention. Si l’intimidation est minime et n’impacte pas votre capacité de travailler, ignorez-le. Si personne ne lui prête attention, il réalisera peut-être que son comportement n’a pas sa place au bureau et cessera de vous déranger. 2. Confrontez-le Cela fait maintenant quelques semaines que vous ignorez l’intimidateur et il ne cesse toujours pas. Malgré que cela n’impacte pas votre capacité de travailler, vous rendre au bureau devient de moins en moins plaisant et vos congés de maladie ont l’air de plus en plus alléchants. Si vous êtes rendues à ce stade-ci, confrontez votre intimidateur. Expliquez-lui que son comportement est enfantin et n’a pas sa place au travail. Peut-être qu’il n’est pas conscient de son comportement et a besoin d’un petit réveil. 3. Impliquer vos supérieurs Vous avez confronté votre intimidateur et la situation ne s’améliore pas. En fait, il utilise votre confrontation comme une raison de plus pour vous intimider. Vous n’en pouvez plus et songez sérieusement à démissionner de votre emploi. Avant de faire quelque chose de drastique, parlez-en à vos supérieurs. Ce n’est pas amusant...
Comment se faire des amis après l’université

Comment se faire des amis après l’université

Ce n’est pas un secret : lorsque nous finissons nos études et entamons notre vie d’adulte, un bon pourcentage de notre temps est dédié à nos responsabilités (ménage, cuisine, épicerie, etc.) et l’autre au travail. Avec ceci en tête, nous nous sommes tous déjà posé la question: comment se fait-on des amis maintenant que nous ne sommes plus à l’école? Lorsqu’on était jeune, c’était simple. On partageait nos collations au primaire, on formait des cliques au secondaire, et on avait des projets de groupes forcés au CÉGEP et à l’université. Maintenant qu’on est adulte, socialiser et se faire des nouveaux amis peut-être plus compliqué. Pendant longtemps, c’était une peur que j’avais. Et bien les amies, je peux maintenant vous dire que j’avais tort et vous partage ce qui est, selon moi, les meilleurs endroits pour vous trouver votre nouveau/nouvelle bff! 1. Le travail Oui oui! Les meilleurs(es) amis(es) que je me suis faits, je les ai trouvés au travail! Au début, on se dit que le boulot n’est pas la place pour socialiser, mais soyons réalistes : si nous devons passer un minimum de 8 heures au bureau, aussi bien rendre le temps agréable. En plus, avec les sorties d’équipes, fêtes de Noël et 5 à 7, nous avons amplement le temps de socialiser. 2. Dans un bar Je dois vous avouer qu’il m’arrive d’oublier les gens que j’ai rencontrés dans un bar (je suis vraiment désolée si vous vous sentez concerné(e)), mais j’ai toujours trouvé qu’avec l’ambiance relaxe et un verre ou deux, c’est super facile de se faire des amis(es). Puisqu’ en général, les gens sortent pour se changer les idées...
Comment rocker sa première journée de travail

Comment rocker sa première journée de travail

Entreprendre un changement de carrière est quelque chose d’excitant, mais peut être à la fois un moment stressant dans la vie. Si vous êtes comme moi, commencer un nouvel emploi dans un nouvel environnement est un moment plus ou moins angoissant, alors voici quelques astuces pour se sentir à l’aise lors de notre première journée de travail : 1. Choisissez votre tenue méticuleusement Nous le savons tous; la première impression est toujours la plus importante. Informez-vous de la tenue vestimentaire afin d’être présentable. Si vous n’êtes pas certaine de quoi porter, vous pouvez toujours stalker la page Facebook de la compagnie; souvent vous y trouverez des photos d’activités entre employés, ce qui vous donnera une idée de ce qui est acceptable aux yeux de vos collègues. N’essayez pas d’en faire trop fort, mais n’arrivez tout de même pas habillée de façon négligée pour votre première journée, même si le code vestimentaire est moins strict. 2. Arrivez d’avance Pour moi, ma plus grande peur est d’être en retard ou bien de me retrouver à la mauvaise place lors du grand début. Prenez-vous donc d’avance. Même si vous finissez par arriver une demi-heure d’avance, cela vous permettra d’explorer un peu l’endroit, ou bien de vous faire amie avec la réceptionniste. 3. Soyez sociable Ça peut paraître un peu évident comme astuce, mais lorsque nous nous sentons angoissées il nous arrive souvent d’être renfermées et d’avoir l’air bête. Souvenez-vous que vos collègues ont déjà été le/la nouveau/nouvelle et ils comprennent comment vous vous sentez. Laissez-les donc se rapprocher de vous, et n’ayez pas peur de vous faire des amis. Si vous êtes plusieurs...
#Gradlife: La vie après le diplôme

#Gradlife: La vie après le diplôme

Vous avez survécu les nuits blanches, les projets d’équipe où vous étiez l’équipe entière et les heures de cours interminables. Vous avez vécu le stress et l’anxiété comme jamais auparavant, mais vous avez réussi. Vous êtes maintenant sur la scène devant famille et amis fiers: vous recevez votre diplôme! Cette journée marque la fin du «struggle» et vous ne pouvez être plus heureuse. Malgré cela, quelque chose trotte au fond de votre esprit. C’est la question que nous nous posons tous. La question qui tue: j’ai gradué, now what? Cette question-là, je me la suis posée un million de fois. Tellement de fois que j’en faisais de l’angoisse. Au final, voici quelques réponses que j’ai trouvées à la fameuse question: Il est correct et même tout à fait normal de se remettre en question. Vous avez passé plus de la moitié de votre vie aux études. Il est possible que vos aspirations aient changé. Peut-être que vous n’êtes plus certaine de votre choix de carrière, peut-être que vous recherchez plus. Il n’y a pas de mal à prendre du recul et se remettre en question. Nous entrons dans un nouveau monde lorsque nous finissons l’école, et faire le bilan de notre vie et où nous voulons aller ne peut que nous faire un peu de bien. Ce n’est pas grave si vous ne trouvez pas un emploi tout de suite. Depuis que nous sommes toutes jeunes, on nous a implémenté l’idée qu’en finissant l’école nous devions immédiatement débuter notre carrière, trouver notre partenaire de vie, et fonder une famille. En plus de cela, certaines d’entre nous avons des prêts étudiants...