ACGIRL: JOSÉE-ANNE SARAZIN-CÔTÉ
CONTRIBUTION
Agenda C
4 août 2016
PARTAGER

1. Parle-nous de ton parcours personnel.

Alors, j’ai 28 ans, un baccalauréat et une moitié de maitrise en communication (UdeS represent!) et je suis entrepreneure. J’ai deux compagnies Fit Hippie et Bulles & Bottillons et je suis à mon compte depuis 3 ans. D’abord à la pige, puis à temps plein sur mon blogue et finalement, Fit Hippie est venu s’ajouter à tout ça en septembre 2015.

2. Qu’est-ce que Bulles et Bottillons et Fit Hippie et comment as-tu commencé à bloguer?

Bulles & Bottillons est mon espace personnel. J’y jase de tous les sujets qui me tiennent à coeur – un beau mix de voyage, mode de vie un peu hippie / grano, de fille qui fonce, d’entrepreneuriat et de déco, parce que j’aime ça hihi – et où je raconte mon histoire, mon parcours. J’ai toujours été très transparente avec mes lectrices, autant dans les hauts que les bas et c’est une grosse partie de Bulles & Bottillons. Il y a eu beaucoup de changements dans ma vie dernièrement. J’ai tout quitté au Québec pour venir m’installer au Nicaragua et me laisser porter par la vie. Je partage tout le processus sur mon blogue 🙂

Fit Hippie, c’est un peu différent. C’est une communauté de femmes, majoritairement en ligne, très axée sur la croissance personnelle et le bien-être, avec quelques événements par année et des programmes en ligne. Ça a démarré parce que ma partner de l’époque et moi trouvions que ça manquait d’authenticité dans le monde du bien-être/fitness/yoga et compagnie, que c’était un peu trop “parfait”. Chez Fit Hippie, on prône l’équilibre, that’s it, that’s all. Se priver quand on mange et ne pas avoir de fun quand on bouge, ça ne fait pas partie de nos valeurs.

Finalement, j’ai commencé à bloguer à la fin de mon bac. Dans un de mes cours, on devait monter un blogue comme projet de session. Ça faisait super longtemps que j’y songeais, mais je ne me lançais jamais. Ça a été ce qu’il me fallait pour commencer! Dès le départ, je ne voyais pas ça comme un simple projet de session, mais comme ma future carrière. Et c’est toujours ainsi que je l’ai vu.

3. Quand as-tu décidé d’en faire ta carrière? Avais-tu des doutes?

J’ai toujours eu la fibre entreprenariale. Je savais qu’un jour je serais ma propre patronne. Après avoir été journaliste sportive, emploi que j’ai d’ailleurs adoré, je me suis retrouvée dans une impasse. Après la fin de mon contrat, je n’arrivais pas à me trouver un autre emploi dans le domaine. J’ai donc commencé à prendre des contrats à la pige, en même temps que je continuais de travailler sur mon blogue. Mais je n’aimais pas ça tant que ça et certains contrats ne m’emballaient pas du tout. Mais bloguer, j’aimais ça, genre 100 % du temps. Chose très rare chez moi haha! À la fin d’une vague de contrats, j’ai décidé d’arrêter d’en chercher et de me concentrer sur le blogue. En quelques mois, c’était devenu mon emploi à temps plein.

Dans la vie, on n’a pas de place pour le doute. Pas en business en tout cas. Si tu ne crois pas en tes rêves, en tes projets, personne ne va le faire pour toi. Donc non, je n’ai jamais vraiment eu de doutes. Attention, comme tout le monde, j’ai des hauts et des bas! Mais je fais attention de ne pas laisser la place au doute pour s’immiscer.

4. Qu’est-ce que tu aimes le plus du fait d’être entrepreneure? Le moins?

Être ma propre patronne et récolter le fruit de mes efforts. C’est beaucoup de travail, mais c’est incroyablement gratifiant. Pouvoir travailler de n’importe où dans le monde est vraiment génial aussi. Ça m’apporte énormément de liberté et de flexibilité. Pouvoir faire mon horaire, créer mes journées de rêve. Bref, j’adore la liberté et les possibilités infinies que l’entrepreneuriat m’apporte!
Ce que j’aime moins, ce sont toutes les tâches plus administratives. Je dois être un cauchemar pour mon comptable! J’ai de la difficulté avec les courriels aussi. J’en reçois beaucoup et souvent je manque de temps pour y répondre, donc ça s’accumule et je me retrouve face à une montagne de messages à répondre!

5. Qu’est-ce qui te passionne le plus de ton métier?

Faire une différence positive dans la vie des gens. C’est incroyable! Avec Fit Hippie, je fais énormément de croissance personnelle. Les témoignages que je reçois sont tellement touchants. De savoir qu’avec tes écrits et tes programmes, tu as motivé une vraie personne à faire de grands changements positifs dans sa vie, c’est complètement fou!

Avec Bulles & Bottillons, j’ai aussi lancé l’Académie du Blogue, où j’enseigne aux filles comment démarrer leur blogue et comment le transformer en carrière. Avec ce projet aussi, je reçois des magnifiques témoignages et je vois plein de beaux blogues naitre grâce à mes ebooks et mes formations, j’adore ça! Je suis tellement fière d’elles 🙂

6. Quelles ont été les difficultés que tu as rencontrées depuis que tu t’es lancée en affaires? Y a-t-il quelque chose que tu ferais différemment?

L’argent, sans aucun doute. Je ne suis pas du genre à étudier un marché, faire un plan d’affaires, etc. J’ai une intuition bien développée, je lui fais confiance. Si j’ai un bon feeling, je fonce, sans trop réfléchir. Je pense que l‘overthinking, ça tue bien des rêves.
Par contre, ça fait que je me suis toujours lancée sans coussin financier. Je me suis déjà retrouvée (plus d’une fois) avec moins de 10 $ dans mon compte. Ce n’est pas la fin du monde et je suis toujours arrivée à m’en sortir, mais une chance que je ne suis pas de nature stressée haha!

La plus grosse difficulté selon moi c’est d’arriver à travailler avec des gens. Ce n’est pas facile de trouver des personnes qui ont la même vision que toi, qui comprennent où tu t’en vas et qui veulent embarquer. Et quand c’est ton projet, ton bébé, tu deviens un peu parano, tu as de la difficulté à déléguer alors qu’on ne peut pas tout faire et surtout, on n’est pas bonne dans tout! Je m’améliore sur ce point, heureusement.

7. Quelles sont les plus grandes leçons que tu as apprises depuis tes débuts en tant qu’entrepreneure?

S’entourer des bonnes personnes. Celles qui comprennent ton mode de vie atypique et qui le soutiennent. Que ce soit son chéri, ses amies ou ses relations de travail.

Savoir dire non. On a le droit et c’est bien correct. Il faut rester saine d’esprit, on ne peut pas tout faire et surtout, on ne VEUT pas tout faire.

– Faire de l’argent, c’est correct. Je ne sais pas pourquoi c’est aussi mal vu, surtout quand on est une fille, on se sent souvent mal de faire de l’argent. Voyons donc! C’est correct, surtout quand c’est fait de manière honnête, avec des projets qui nous tiennent à coeur. On a le droit d’avoir un salaire sans se sentir mal!

8. Sur tes blogues, tu abordes des thèmes comme l’importance de rester active et de vivre un mode de vie sain. Selon toi, pourquoi est-ce important d’en parler?

Je pense surtout qu’il est important de parler d’équilibre. Je parle beaucoup d’avoir un mode de vie sain, mais pour moi, ça passe dans l’équilibre. Ça veut dire manger de la junk, ne pas s’entraîner chaque jour si on n’en a pas envie, se permettre de boire du vino, etc. Bref, sortir la culpabilité de notre mode de vie. Il faut arrêter d’avoir des modèles qui boivent juste des jus verts et qui s’entraînent 3 heures par jour, qui ne se fâchent jamais et qui sont toujours parfaites. Avec Fit Hippie, la réaction a été très forte quand on a lancé la communauté. Je pense qu’il était temps que les femmes se fassent dire “Hey, t’es vraiment hot d’aller à ton cours de yoga ce soir, sois fière! T’aurais pu faire la patate de sofa, mais non, tu t’occupes de toi! Pis c’est bien correct que tu te prennes une coupe de Chardonnay en rentrant. #équilibre

9. À quoi ressemble une journée au bureau?

Quand je ne suis pas au Nicaragua, ça ressemble à ça : lever vers 6 h 30 – 7 h, petit déjeuner et je commence à travailler vers 7 h 15. Courriels et médias sociaux d’abord, puis je ferme tout pour me concentrer sur quelque chose de créatif (articles, ebooks, formations, programmes, vidéos, etc.). Après dîner, je suis plus dans la gestion de projet, donc organisation d’événements, suivis de courriels, facturation, comptabilité, soumissions, etc. Je refais aussi une ronde de médias sociaux après le lunch et une dernière avant de fermer la shop. Au Québec, je faisais vraiment des grosses journées, genre 7 h à 18 h 30. C’était trop. Au Nicaragua, je fais vraiment des petites journées, genre gros maximum 5 heures de travail. Ça, c’est pas assez haha! Surf, travail, surf, c’est pas mal mes journées 🙂
Mais j’avoue que j’ai hâte à ma prochaine destination, où je vais retrouver un rythme de travail plus normal, de 7-8 heures par jour.

10. Tu viens de lancer un nouveau projet, l’Académie du Blogue. Peux-tu nous en parler davantage?

L’Académie du Blogue, c’est une communauté pour les blogueuses, aguerries ou en devenir. C’est un groupe Facebook plein d’entraide, une formation gratuite pour aider à démarrer son blogue, un guide complet pour le faire. C’est vraiment un projet trippant et je suis ébahie de voir tout plein de nouveaux blogues démarrer et grandir grâce à cette communauté!
C’est un projet que j’adore et qui me passionne! Il y a déjà près de 1000 personnes qui ont fait la formation en ligne (!) et on va bientôt être 300 belles blogueuses dans le groupe Facebook. C’est vraiment l’fun de voir l’entraide entre les membres. Au début, c’était beaucoup moi qui étais là pour partager mon savoir et répondre aux questions. C’est encore ça, mais les membres se sont mises à tisser des liens, à vraiment interagir, à vraiment s’entraider, c’est si beau à voir! Ça me rend bien fière!

11. Gérer 2 blogues et une communauté sur les réseaux sociaux n’est pas de tout repos. Quels sont tes meilleurs trucs pour rester organisée?

Oh my God, c’est fou! C’est tellement de travail. Normalement, je fonctionne avec des to-do lists par semaine. Une pour Bulles & Bottillons, une pour l’Académie du Blogue et une pour Fit Hippie. Je mets aussi le contenu de ces to-do lists dans mon agenda papier, par jour, avec les événements importants à ne pas oublier, les rendez-vous téléphoniques, les Skype, etc. Et j’ai un méga calendrier imprimé sur mon mur, pour avoir un portrait de mon année à venir et ne rien oublier. Je suis très papier, comme vous pouvez voir haha!

Et j’apprends toujours mieux à choisir mes priorités, je lâche prise sur certains points. Si je n’arrive pas à passer à travers ma liste une semaine, je ne capote pas pour ça. Je fais ce qui est le plus important et le reste ira à la semaine d’après.

12. Le meilleur conseil que tu aies reçu?

Peu importe ce que c’est, de faire quelque chose que j’aime dans la vie.

13. À ton tour, quel(s) conseil(s) donnerais-tu à celles qui voudraient vivre de leur blogue? Quelles qualités sont nécessaires selon toi?

De CROIRE. Si tu ne crois pas en toi et en tes projets, personne ne va le faire pour toi. Il faut croire en ses rêves et les protéger. Ne laisser personne nous dire qu’ils sont trop grands ou qu’ils n’arriveront jamais. Sérieusement, tout est possible, du moment qu’on y croit fermement.

Je pense que ça prend beaucoup de détermination et de confiance. Une bonne dose de créativité aussi! Des idées, de la passion… vous avez là la recette gagnante! Et il faut être consciente que c’est beaucoup de travail. Je ne vais pas vous mentir, c’est de la job. Surtout que souvent, quand on commence, on a encore notre travail à temps plein. Mais vous allez voir, quand on est passionnée par ce qu’on fait, on ne voit pas le temps passer!

14. De quoi es-tu le plus fière?

Recevoir des témoignages de femmes dont j’ai “changé la vie”, c’est complètement incroyable. Ça me touche énormément, chaque fois. De réaliser qu’on a un impact positif sur les autres, ouf! Ça donne un sens à tout ce qu’on fait disons. Je reçois beaucoup de ce genre de messages avec Fit Hippie, où je fais beaucoup de croissance personnelle, mais aussi avec l’Académie du Blogue et plus récemment, avec Bulles & Bottillons. Depuis que je partage mon cheminement de tout laisser au Québec, le fait que j’ai avoué que je n’étais pas heureuse et que j’ai tout fait pour que ça change, ça semble inspirer les gens. Je reçois beaucoup de beaux messages qui me remercient de partager mon histoire 🙂

Sinon, je suis très fière de voir où je suis rendue. J’ai deux entreprises, j’organise des retraites au Nicaragua, des gros événements de près de 1000 personnes (!), j’ai la liberté de travailler de partout dans le monde… Je suis bien fière de tout ça.

15. Qu’est-ce que le succès pour toi?

Être heureuse et aimer ce qu’on fait.

16- À quoi peut-on s’attendre prochainement pour Bulles et Bottillons et Fit Hippie?

Pour Fit Hippie, l’automne, c’est la saison des événements! Il y a d’abord La course des Femmes, le 18 septembre, à la Baie de Beauport, un genre de mini Wanderlust pour femmes, vraiment l’fun. C’est là qu’on sera près de 1000 à triper ensemble! Puis, les 30 septembre, 1-2 octobre, il y a une retraite d’un week-end, au camp Kéno. On va faire une retraite à saveur camp de vacances, avec le camp Fit Hippie! Et ensuite, retraite au Nicaragua, du 13 au 22 novembre. Ouf! À travers tout ça, j’ai 2 idées de nouveau programme bien-être sur lesquels j’aimerais bien plancher et continuer de donner du beau contenu gratuit à la communauté.

Avec Bulles & Bottillons, il y a beaucoup de nouveautés qui s’en viennent avec l’Académie du Blogue. Sinon, j’ai une idée de livre en tête… Et je change de destination en octobre, après mes “vacances” au Québec, en septembre. J’ai bien hâte d’en dire plus 😀

Liens :
Bulles & Bottillons : www.bullesetbottillons.com
Fit Hippie : www.fithippie.co
Académie du Blogue : http://bullesetbottillons.com/academie-du-blogue-2/
Groupe Facebook de l’Académie du Blogue : https://www.facebook.com/groups/1735830553329353/?fref=ts
Instagram : www.instagram.com/joseeannesarazincote

 



Par Agenda C

Illustration du profil
Agenda C est la première communauté carrière en ligne conçue pour les jeunes femmes professionnelles âgées entre 18 à 35 ans. Cette plateforme a pour but de fournir les meilleurs outils, conseils et opportunités de carrière afin de les aider à progresser dans leur cheminement professionnel et de former la prochaine génération de femmes leaders.