#ACGIRL: Chloé Rochette et Sophie Geoffrion
CONTRIBUTION
Agenda C
27 mai 2016
PARTAGER

Cette semaine, on rencontre Chloé Rochette et Sophie Geoffrion, le dynamique duo derrière le mouvement HappyFitness, un programme d’entraînement de groupe dont la mission est d’aider les filles et les femmes à adopter un mode de vie sain dans le plaisir, l’équilibre et la simplicité. Découvrez le portrait de ces deux filles aux grandes ambitions.

 1. Parlez-nous de votre parcours personnel 

Chloé : J’ai démarré HappyFitness durant mes études au BAC en commerce à John Molson School of Business. J’avais préalablement complété mes formations comme entraineur personnel. J’ai maintenant plusieurs autres formations en entrainements, en pilates et des spécialisations comme en entrainement périnatal par exemple. Il faut toujours continuer d’apprendre!

Sophie : Au CÉGEP, j’ai étudié en sciences santé – question de garder mes portes ouvertes. Puis, choisir dans quel programme appliquer à l’université a été une grande source de questionnement et d’angoisse pour la vieille ado que j’étais. Je n’avais aucune idée dans quel domaine m’investir! Heureusement, j’ai occupé un emploi d’été comme aide-cuisinière au camp de vacances où j’ai été durant toute mon enfance. C’était un pur adon, car j’avais au départ appliqué pour être monitrice, mais on m’avait refilée aux fourneaux. C’est là que ma passion pour la cuisine est née et où j’ai eu un déclic majeur : sciences santé + cuisine = nutrition. L’équation a été simple, d’autant plus que j’ai toujours pris plaisir à mener un mode de vie sain et équilibré. J’ai obtenu mon diplôme de nutritionniste de l’Université de Montréal 3 ½ plus tard, en 2012.

Après le BAC, n’étant pas particulièrement à l’aise dans les hôpitaux ou les cliniques privées, j’ai travaillé dans une agence de marketing spécialisée en agroalimentaire et en santé pendant près d’un an, avant de partir pour un long voyage de plusieurs mois en Asie, lequel m’a donné une toute nouvelle perspective sur la vie (cheesy, JE SAIS, mais vrai). En revenant, j’ai fait quelques cours aux HEC pour approfondir mes connaissances en business et en marketing, puis BOOM : j’ai fait la rencontre qui allait tout changer, Chloé Rochette!

2. Comment vous êtes-vous rencontrées?

Chloé : Après deux étés à coacher mes groupes d’entraînement en plein air, je voyais que la demande grandissait. Les cours étaient de plus en plus populaires. Je recevais beaucoup de questions par rapport à l’alimentation. Or, pour moi, l’expertise est de la plus grande importance, surtout quand il est question de la santé des gens. Je sentais que j’avais donné le maximum de ce que je connaissais côté nutrition. L’idée m’était donc venue de m’associer avec une nutritionniste professionnelle pour répondre à ce besoin d’information qu’avaient mes clientes. Après quelques rencontres infructueuses, j’ai entendu parler de Sophie, la demi-sœur nutritionniste d’une de mes amies.

Sophie : En revenant de mon voyage, pour la première fois de ma vie, je n’avais aucun engagement, ni professionnel ni académique. J’avais donc le champ libre pour me lancer dans le projet de mon choix. Parfois, la vie fait bien les choses. Ma demi-sœur Ève m’a dit que Chloé – une jeune femme que j’avais rencontrée qu’une seule fois brièvement, mais que j’admirais secrètement pour avoir créé HappyFitness – était à la recherche d’une nutritionniste et souhaitait me rencontrer. Je n’ai pas attendu son email, je l’ai contactée directement avec beaucoup d’enthousiasme!

On a pris un café ensemble et ça a cliqué tout de suite. On partageait la même vision du bien-être, du sport et de la nutrition. À partir de là, on n’a pas perdu de temps. On a refait le site web, développé de nouveaux services, etc. Puis, on s’est incorporées sous le nom « Le Mouvement HappyFitness » en 2014.

happy fitness

3. Pourquoi avez-vous décidé de lancer HappyFitness et quels types de services offrez-vous?

La mission de HappyFitness est d’aider les filles & les femmes à prendre plaisir à bouger et à bien manger dans la simplicité et l’équilibre. Pour nous, le sport et la nutrition sont des outils qui viennent soutenir toutes les sphères de la vie et qui devraient travailler POUR NOUS et non nous rendre la vie misérable. On voulait partager ce bonheur-là avec le plus de femmes possible.

D’ailleurs, l’idée de créer des entraînements pour femmes en plein air, structurés pour que chaque fille puisse aller à son rythme tout en restant avec le groupe du début à la fin, est venue à Chloé suite à plusieurs témoignages de ses amies. Ces dernières étaient démotivées, n’aimaient pas la pression dans une salle de gym ni la compétition ressentie dans d’autres cours de groupes, sentaient qu’elles manquaient d’encadrement, etc. Chloé a vu l’opportunité de venir en aide à ses amies, puis les amies de ses amies et ainsi de suite.

À ce jour, nous offrons des groupes d’entraînement en plein air, des entraînements maman et bébé, des fins de semaine retreat, des retreat bien-être au Costa-Rica, de la consultation en privé, des activités en entreprise et de la rédaction d’articles bien-être pour différents partenaires.

happy fitness

4. Qu’est-ce que vous aimez le plus du fait d’être entrepreneures? Le moins?

Chloé : Comme Sophie dit, la liberté. Puis la chance de pouvoir faire ce que j’aime le plus comme boulot et de pouvoir vivre un mode de vie qui colle avec mes valeurs.

Sophie : La liberté! Dès qu’on a une idée, on peut l’exécuter sans limites. Aussi, notre horaire est très flexible ce qui comporte énormément davantage – entre autres profiter d’un beau lundi avant-midi ensoleillé pour aller courir sur la montagne. Même si les avantages sont à mes yeux beaucoup plus importants que les inconvénients, être entrepreneure au sein d’une très petite équipe fait souvent en sorte qu’on travaille seule de la maison. J’apprécie cette tranquillité à mes heures, mais c’est très motivant de travailler en gang à tous les jours aussi !

5. Qu’est-ce qui vous passionne le plus de votre métier?

Sophie est réellement passionnée par la cuisine et Chloé par le mouvement. Ça tombe bien parce que cuisiner, parler d’alimentation & d’entraînement ainsi que « coacher », c’est ce qu’on fait le plus dans nos semaines. On fait littéralement ce qu’on aime le plus plus comme boulot. C’est génial!

6. Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontrées depuis que vous vous êtes lancées en affaires? Y a-t-il quelque chose que vous feriez différemment?

On ne referait rien différemment parce qu’on ne serait pas là où nous sommes sans les erreurs de parcours (elles sont nécessaires!). Une grande difficulté à laquelle on fait face c’est d’avoir des idées et des projets illimités avec des ressources (surtout financières) somme toute limitées. Règle générale, on trouve quand même un moyen d’accomplir ce qu’on veut, mais pas sans anicroche!

7. Quelles sont les plus grandes leçons que vous avez apprises depuis les débuts de HappyFitness?

Tout est possible. Pour être en affaires, il faut s’habituer à avancer dans l’inconnu. Il existe (presque) toujours une façon d’arriver à nos fins, même si la voie à suivre est difficilement repérable au départ. Il faut être patient et persévérant, limite acharné!

IMG_8494

8. Comment gérez-vous la compétition avec tous les mouvements d’entraînements qui existent actuellement?

Il y a énormément de possibilités pour quelqu’un qui souhaite se mettre en forme, c’est vrai. On est au courant de la compétition et on y garde un œil intéressé, mais cela ne constitue pas une source de stress pour HappyFitness. Grâce à nos valeurs d’équilibre et de non-compétition, nous avons une approche bien différente de plusieurs gyms ou groupes d’entraînement. Notre clientèle est d’ailleurs très fidèle. Donc, on se concentre à toujours entretenir une excellente relation client, à se renouveler sans cesse et à offrir du contenu pertinent qui répond aux questions de nos clientes.

9. Qu’est-ce que vous aimez le plus de travailler ensemble?

Nous nous complétons à merveille dans nos aptitudes professionnelles. On a chacune nos forces pour pallier aux « faiblesses » de l’autre, d’où notre équipe de feu.

Aussi, il faut dire qu’après toutes les heures passées ensemble, on a fini par développer une forme d’humour un peu douteuse qui nous fait bien rigoler toutes les deux!

10. À quoi ressemble une journée au bureau?

Il n’y a pas une seule journée pareille, mais on a l’habitude d’entamer la journée avec un café et un bon petit-déjeuner. Lorsque Chloé ne coach pas et Sophie ne cuisine pas, on passe nos avant-midis dans l’un des charmants cafés de la ville ou dans le confort de notre foyer à rédiger des articles, s’informer, répondre à des courriels, faire des suivis auprès de nos clientes, discuter avec des partenaires, etc. Les soirs de semaine, on est très souvent dehors au parc à s’entraîner!

IMG_8213

11. Le meilleur conseil que vous ayez reçu? 

Chloé: On m’a dit une fois : « Pense à ce que tu aimes faire, puis trouve une façon d’en faire de l’argent ». C’est ultra-simple comme conseil, mais ça m’est resté en tête. Quand on travaille à son compte, il faut y mettre beaucoup d’énergie et de temps, donc on est aussi bien d’aimer ce qu’on fait sinon on va trouver le temps long.

Sophie: « Les gens qui se démarquent sont ceux qui peuvent être positifs, travaillants et persévérants quand tout va bien, mais surtout quand tout va mal! » Ce conseil est particulièrement vrai pour les entrepreneurs qui doivent toujours continuer d’avancer à travers les hauts ET les bas!

12. À votre tour, quel(s) conseil(s) donneriez-vous à celles qui voudraient lancer leur entreprise? Quelles qualités sont nécessaires selon vous ?

Chloé : Lorsqu’on me pose la question, je réponds toujours qu’il ne faut pas partir en business juste parce que c’est la mode de le faire. Si vous pensez pouvoir changer ou apporter quelque chose et que vous êtes réellement passionné, lancez-vous et préparez-vous à travailler fort (très fort), mais aussi à tripper

Sophie : Je conseillerais d’y aller une étape à la fois. Avoir des idées, c’est merveilleux. Mais il n’est pas nécessaire de TOUT abandonner pour se lancer corps et âme dans un projet au succès incertain. Commencez petit, puis construisez votre entreprise graduellement en vous ajustant en cours de route.

 

IMG_8289

13. De quoi êtes-vous le plus fier? 

Chloé : Lorsqu’on voit qu’on a eu un impact réel et positif sur la santé ou les habitudes de vie d’une fille, ça vaut de l’or. Sinon, je suis fière de constater que l’entreprise grandit, mais reste fidèle à ses valeurs et sa raison d’être, ce qui est d’importance cruciale pour moi.

Sophie : Quand une fille me dit qu’elle a changé telle ou telle habitude suite à la lecture d’un de mes articles ou l’un de mes conseils, ça fait ma journée. Sinon, je suis super fière du succès de notre première retraite au Costa Rica en février dernier et des articles qu’on écrit pour Trois Fois par Jour, entre autres!

14. Qu’est-ce que le succès pour vous?

Pour nous, le succès de notre entreprise repose principalement sur le fait de répondre à la mission qu’on s’est donnée, soit d’aider les femmes à adopter un mode de vie sain dans le plaisir, l’équilibre et la simplicité. Une fille sédentaire qui s’inscrit à son premier 10km grâce à nous, c’est un succès. Une femme aux prises avec des troubles de l’image corporelle qui retrouve une relation saine avec l’alimentation, c’est un succès.

D’un point de vue plus personnel, le succès pour nous est de réussir à créer un emploi qui nous permette de vivre selon nos valeurs sans s’inquiéter de l’argent. On veut prendre le temps de voir nos proches, s’entraîner, cuisiner, partir en voyage souvent, etc.

15- À quoi peut-on s’attendre prochainement pour HappyFitness?

À avoir plus de possibilités de venir jouer dehors avec nous grâce à l’ajout de plage horaire pour nos groupes d’entraînements ainsi que de nouveaux groupes dans de nouveaux parcs à Montréal. Pour le reste, on vous garde la surprise! ☺

IMG_8531

 

photos: HappyFitness

 



Par Agenda C

Illustration du profil
Agenda C est la première communauté carrière en ligne conçue pour les jeunes femmes professionnelles âgées entre 18 à 35 ans. Cette plateforme a pour but de fournir les meilleurs outils, conseils et opportunités de carrière afin de les aider à progresser dans leur cheminement professionnel et de former la prochaine génération de femmes leaders.