3 questions à se poser avant de lâcher son boulot à temps plein 
CONTRIBUTION
Catherine Cormier
25 août 2015
PARTAGER

Alors, vous avez décidé de vous lancer? Déjà, il faut quand même vous féliciter : partir à son compte, se jeter dans le fabuleux monde de la pige et du travail autonome, dire adieu aux 9 à 5 typiques et autres synonymes, ça prend quand même pas mal de cran et de courage.

Attention quand même, on ne range pas la bouteille de champagne pour autant, mais il faut quand même garder en tête ces trois questions plutôt importantes question de vous assurer que votre décision est la meilleure pour vous.

  1. Pourquoi est-ce que je me lance? Sachez d’emblée et de suite : il n’y a rien de magique derrière la vie de freelancer. Ce n’est pas parce que l’entreprise change, parce que vous n’avez plus besoin de braver le trafic le matin et parce que votre seul patron reste vous-même que vous deviendrez rich & famous en quelques nuits seulement. Une business reste une business – vous devrez travailler tout aussi fort que quiconque pour faire connaître vos produits et vos services, d’où l’importance de connaître exactement le pourquoi derrière ladite entreprise. Qu’est-ce qui vous a motivé, au départ? Qu’est-ce qui vous obsède tellement que vous avez décidé de faire le grand saut?
  1. Comment est-ce que je me lance? Oui, je pense exactement à l’argent pour ce point-ci. L’argent, qui entrera dans votre compte soit énormément, soit pas du tout. On a tous en tête un exemple de pigiste qui gagne une fortune, et un autre, un peu moins chanceux, qui a de la difficulté à jongler avec son agenda vide. Le truc, c’est que tant que vous n’aurez pas de récurrence, votre entreprise sera à la merci des fluctuations de la vie. En clair, si vous ne savez pas exactement comment fonctionne votre modèle d’affaire, vous pourrez très bien vous retrouver durant un mois à facturer à la vitesse de votre ombre et le mois suivant, vous tournerez vos pouces en vous mettant à jour sur Netflix. Je ne le répèterai jamais assez, pour avoir un revenu et un processus stables, vous devez absolument trouver une façon d’avoir un service constant qui se vend mensuellement.
  1. Quand est-ce que je me lance? Il n’y a pas de réponse passe-partout, ni de timing parfait dans ce cas, et j’espère que vous le savez. Peu importe le moment où vous déciderez de laisser votre horaire d’antan derrière vous, vous risquez de passer à travers tous les états d’âme, des plus heureux aux plus nostalgiques.

Seule certitude au tableau? L’horaire de travail classique que vous vivez actuellement sera remplacé par une absence d’horaire. Et cela risque d’être une bénédiction pour votre moral, ou un calvaire pour votre productivité. Quoi qu’il arrive, vous devrez faire vos propres pas à travers votre comment, vos procédés, vos méthodes, vos façons de faire. Vous apprivoiser, vous connaître, tester vos limites et ainsi trouver la façon de faire qui vous ira, que vous chercherez beaucoup, beaucoup, beaucoup avant de tomber sur la réponse à vos prières.

J’ai fini de jouer à la maman. Et si on mettait de la musique super fort pour vous célébrer, maintenant?  VOUS ÊTES LES MEILLEURS!



Par Catherine Cormier

Illustration du profil
Fondatrice de Betti - réseaux sociaux & rédaction, Catherine est à la base une vraie de vrai blogueuse. Elle adore parler, elle adore encore plus écrire, et même si elle assouvi ses deux passions de jour en collaborant sur des tas de contrats géniaux avec des clients qui le sont tout autant, il n’y a pas une seule heure qui passe sans qu’elle n’ait pas un flash pour un nouvel article. Retrouvez ici ses chroniques de freelancer, allant de ses petits trucs éprouvés pour enfin prendre du temps pour soi à travers un agenda qui déborde à ses inspirations mieux-être pour une vie toute en équilibre